Aide Humanitaire et Protection Civile

Service tools

Région du Pacifique

Le cyclone Pam a fait son chemin vers le Sud du Pacifique en Mars 2015 avec des rafales de vent à 320 kilomètres par heure. Les habitants de Vanuatu ont fait leur chemin vers les bâtiments les plus sûrs qu'ils pouvaient trouver pour passer la nuit à venir. Crèdit photo: UNICEF Pacific

Quels sont les besoins?

La région du Pacifique – Papouasie-Nouvelle-Guinée, Îles Fidji, Îles Salomon, Îles Cook, Vanuatu – est une des régions du monde les plus exposées aux catastrophes en termes de récurrence, de gravité et d'ampleur. Cyclones, séismes, tsunamis, inondations et crues soudaines, raz-de-marée, glissements de terrain, sécheresses, incendies de forêt, éruptions volcaniques et épidémies constituent les principales menaces. Cette situation est encore aggravée par la dégradation de l'environnement et l'impact négatif du changement climatique.

De nombreuses îles du Pacifique souffrent du manque de diversification de leur économie, de l'éloignement des principaux centres commerciaux et des fortes inégalités hommes-femmes, autant de facteurs qui renforcent leur vulnérabilité aux catastrophes. Avec une population totale de quelque 10 millions de personnes réparties sur un vaste territoire, le nombre de morts et de personnes touchées par des catastrophes naturelles peut paraître plutôt faible dans les statistiques traditionnelles mais, rapporté au nombre d'habitants, il est l'un des plus élevés.

En quoi consiste notre aide?

L'UE fournit une aide humanitaire à la région du Pacifique sous forme de mesures de préparation aux catastrophes et d'intervention d'urgence en cas de catastrophe.

En mars 2015, lorsque le super cyclone PAM a frappé de plein fouet Vanuatu, la Commission européenne fut l'un des premiers donateurs internationaux à répondre, débloquant des fonds pour les secours d’urgence aux familles les plus vulnérables.  Deux experts ont par ailleurs été immédiatement déployés à participer à l’évaluation des besoins humanitaires sur les îles concernées. 

La direction générale de l’aide humanitaire et de la protection civile (ECHO) répond régulièrement à des catastrophes restreintes ou localisées dans la région du Pacifique grâce à son mécanisme de réaction à petite échelle. En avril 2014, de fortes précipitations ont entraîné de vastes inondations et le déplacement de 9 000 personnes à Honiara, la capitale des Îles Salomon, et dans d'autres régions de Guadalcanal.  L’UE a mobilisé des fonds humanitaires pour venir en aide aux plus vulnérables.  Le mécanisme de protection civile de l'UE a dépêché des experts environnementaux dans le cadre d'une mission conjointe UE/ONU afin d'évaluer les risques engendrés par les fortes pluies.  L'aide de l'UE sert également à fournir des kits d'hygiène et des installations sanitaires.

Last updated
17/03/2015