Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Corée du Nord (RPDC)

North Korea (DPRK) by Benjamin Suomela IFRC
© FICR / Benjamin Suomela
Introduction

Selon les informations publiées par les Nations unies, plus de 70% de la population totale du pays (18 millions de personnes) sont considérés comme étant en situation d’insécurité alimentaire, ne disposant que d’un accès limité aux services de base et nécessitant une assistance humanitaire. Les acteurs humanitaires n’ayant pas été en mesure d’évaluer les besoins dans ce pays au cours de ces dernières années, la situation actuelle exacte demeure incertaine. Le pays est aussi sujet à des conditions météorologiques extrêmes, en particulier la sécheresse, les inondations et les tempêtes.

Quels sont les besoins ?

En conséquence des sanctions internationales adoptées contre la Corée du Nord début 2013, il est devenu difficile d’effectuer des transferts bancaires internationaux vers ce pays, ce qui risque d’affecter le fonctionnement des agences humanitaires.

La situation alimentaire et nutritionnelle demeure fragile et risque de se détériorer en cas de nouveaux chocs. D’après l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la production agricole de 2017 a été sévèrement affectée par une sécheresse prolongée, menaçant la sécurité alimentaire d’une grande partie de la population. La dénutrition chronique générale et les carences accumulées en micronutriments demeurent inquiétantes. Bien que la dénutrition infantile ait régulièrement baissé au cours des dix dernières années, des efforts supplémentaires sont requis pour améliorer la condition des enfants. D’après la dernière enquête sur la nutrition datée de 2012, la prévalence des retards de croissance (petite taille comparé à l’âge) atteignait 28%, ce qui est considéré comme un problème de santé publique ‘moyen’ par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les récurrentes catastrophes naturelles (sécheresse prolongée, sévères inondations, typhons occasionnels) rendent les populations d’autant plus vulnérables, ces dernières ayant besoin d’une aide humanitaire.

Carte Corée du Nord
En quoi consiste notre aide ?

Le service de la Commission européenne chargé de la protection civile et des opérations d’aide humanitaire européennes apporte une réponse aux besoins humanitaires de la Corée du Nord depuis 1995, ayant alloué € 135,6 millions de fonds humanitaires à plus de 130 projets. L’aide fournie se concentre sur l’organisation d’une aide alimentaire et l’amélioration des services de santé et de l’accès des populations les plus vulnérables à l’eau potable et un assainissement.

En réponse aux inondations dévastatrices de mi-2016, qui ont frappé de vastes zones de la province septentrionale du Hamgyong du nord en août 2016, l’UE a débloqué € 300 000 pour permettre à la Croix-Rouge finlandaise (FRC) d’organiser des distributions d’articles de secours d’urgence, comme des kits de construction d’abris, des tentes, des lots d’articles d’hygiène, des duvets et des jerricans, au profit des familles les plus affectées.

Début 2015, la Commission a débloqué € 200 000 en réponse aux inondations de l’été qui avaient affecté plusieurs villages périphériques des villes des provinces du Hwanghae du sud et du Hangyong du nord et du sud. Les fonds libérés ont contribué à l’organisation de distributions d’abris et d’articles ménagers de première nécessité, tout en s’assurant du respect de bonnes pratiques d’hygiène au sein des communautés touchées. Une aide similaire a également été fournie suite aux inondations de 2012 et 2013.

Poursuivant dans sa logique d’aider les communautés les plus vulnérables, l’UE a contribué € 300 000, début 2016, à une initiative menée par la Croix-Rouge finlandaise (FRC) qui se concentre sur le renforcement capacitaire des populations rurales, de sorte qu’elles puissent mieux faire face aux futures inondations et sécheresses, tant au niveau national que local. Le programme, en cours jusqu’en novembre 2017, profite directement à plus de 7000 personnes, au sein de localités ciblées.

Dans le cadre du précédent cycle de financement (2014-2015), un total de € 72 000 avait été alloué à la Corée du Nord, dans le cadre d’une initiative de préparation aux catastrophes en Asie qui ciblait plusieurs pays. Cette action, mise en œuvre par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), avait pour mission de renforcer les capacités locales en vue de réduire les risques de catastrophe (RRC) dans le secteur agricole, notamment en promouvant le partage d’informations et l’usage de bonnes pratiques agricoles, et en sensibilisant les populations locales aux principales contraintes techniques et institutionnelles.

Dernière mise à jour 19/09/2017