Aide Humanitaire et Protection Civile

Service tools

Mongolie

Crèdit photo: EU/ECHO/Maria Olson

Quels sont les besoins?

Un tiers des 2,7 millions de Mongoles sont des nomades vivant exclusivement de l'élevage. Un été sec suivi d'un hiver rigoureux entraîne souvent la mort d'une grande partie du bétail. Ce phénomène naturel, appelé «Dzud», s'est produit au cours de l'hiver 2009-2010, durant lequel les températures sont descendues jusqu'à -50°C dans toute la Mongolie. Dans ce pays faiblement peuplé mais aussi grand que l'Europe occidentale, l'infrastructure de transport fait largement défaut. Il est très difficile de venir en aide à la population, étant donné que de nombreuses familles se déplacent constamment, les gardiens de troupeaux recherchant de meilleurs pâturages pour leur bétail.

La croissance économique rapide due au boom du secteur minier pousse à présent de nombreuses familles à quitter les régions rurales pour se regrouper dans des implantations informelles autour de la capitale, Oulan-Bator, ce qui entraîne des problèmes sociaux. Les connexions électriques illégales, notamment, provoquent de nombreux incendies.

En quoi consiste notre aide?

En 2012, l'Union européenne a fourni une aide humanitaire d'urgence et des formations en matière de prévention des incendies à environ 5 600 personnes vivant dans des conditions sociales difficiles à la suite du Dzud. Le projet, mis en œuvre par la Croix-Rouge finlandaise et la Croix-Rouge mongole, a permis de fournir des abris, des ustensiles ménagers de base, des vêtements chauds et un soutien psychosocial à des milliers de familles pauvres.

En 2010, ECHO a également apporté une aide humanitaire de 2,15 millions d'euros à quelque 46 000 personnes victimes du Dzud. Dans un premier temps, cette aide a permis de couvrir les besoins d'urgence des familles les plus touchées (nourriture, couvertures et vêtements chauds). Par la suite, 40 000 personnes environ ont bénéficié d'une assistance pour garantir la survie du bétail grâce à un approvisionnement en fourrage et à des installations de stockage du fourrage.

Les familles contraintes de s'installer dans des zones urbaines pour échapper aux conditions rurales difficiles ont reçu de la nourriture, une assistance médicale et sociale, ainsi qu'une formation professionnelle afin de les aider à s'adapter à leur nouvel environnement.

Last updated
08/07/2014