Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Soudan

Sudan by Anouk Delafortrie
© UE/ECHO/Anouk Delafortrie
Introduction

L’Union européenne répond à diverses crises au Soudan, allant du conflit aux déplacements de population, en passant par l’insécurité alimentaire sévère et la malnutrition. L’immensité des besoins exige une intervention humanitaire à grande échelle. Bien que les procédures de circulation aient été assouplies, les travailleurs humanitaires doivent toujours travailler dans un environnement restrictif les empêchant d’atteindre l’ensemble des populations dans le besoin en temps opportun. Depuis 2011, l’UE a mobilisé € 422 millions au profit de ses partenaires humanitaires actifs au Soudan, dont € 46 millions en 2017.

Quels sont les besoins ?

Le Soudan doit faire face à diverses crises humanitaires, pour certaines durables, pour d’autres nouvelles. 13 ans après le début de la crise au Darfour, 2,7 millions de personnes demeurent déracinées dans cette région, tandis que le conflit affecte également le Kordofan méridional et le Nil Bleu.

Plus de 180 000 réfugiés sud-soudanais sont arrivés au Soudan en 2017 seulement, dont 65% sont des enfants. Nombreux sont ceux parmi les déplacés, réfugiés et communautés d’accueil qui dépendent largement de l’aide pour pouvoir accéder aux services de base, comme les soins de santé et l’eau, et améliorer leurs conditions de vie.

Les taux de malnutrition aiguë au Soudan sont parmi les plus élevés d’Afrique. Un enfant sur six souffre de malnutrition aiguë, et un sur vingt de sa forme la plus sévère pouvant entraîner la mort si non traitée. En 2017, 3,4 millions de personnes risquent une insécurité alimentaire sévère. Ces derniers mois, de nouveaux besoins humanitaires considérables sont apparus, en raison, entre autres, d’un afflux massif de réfugiés sud-soudanais et d’une forte malnutrition dans les zones nouvellement accessibles de Jebel Marra, au Darfour.

Davantage de fonds sont nécessaires pour faire face à ces multiples et complexes crises. Le Plan de réponse humanitaire 2017 a lancé un appel pour $ 804 millions de financement, mais moins de 38% de ce montant ont été récoltés pour le moment.

Il faut également poursuivre les efforts pour améliorer et rendre plus flexible l’environnement de travail humanitaire. Des évaluations indépendantes des besoins et une distribution en temps opportun de l’aide aux 4,8 millions de personnes nécessitant une assistance humanitaire demeurent un réel défi, en raison des restrictions d’accès et des obstacles administratifs.

Carte Soudan
En quoi consiste notre aide ?

Depuis 2011, l’UE a mobilisé € 422 millions d’aide vitale pour les populations affectées par le conflit, les catastrophes naturelles, l’insécurité alimentaire et la malnutrition, dont € 46 millions contribués jusqu’ici en 2017. L’UE agit sur tous les fronts, portant secours à des milliers de réfugiés et personnes contraintes au déplacement, tout en soutenant également la lutte cruciale contre la malnutrition et en s’attaquant aux conséquences des catastrophes naturelles, comme les inondations et la sécheresse.

En étroite collaboration avec ses partenaires humanitaires, l’UE suit au Soudan une approche fondée sur des principes et définie par les besoins, en vue d’atteindre les populations les plus affectées et les plus vulnérables dans ce contexte compliqué et restrictif. Elle apporte son aide dans les domaines de la santé et de la nutrition, de l’eau et de l’assainissement, du logement, de la protection, de l’éducation en contexte d’urgence, de la sécurité alimentaire et de la subsistance. 

Une grande partie de l’aide humanitaire de l’UE sert à répondre aux besoins des personnes affectées par le conflit, en mettant l’accent sur les nouvelles urgences, comme par exemple les taux élevés de malnutrition des régions de Jebel Marra, nouvellement accessibles aux travailleurs humanitaires, ou l’afflux de réfugiés en provenance du Soudan du Sud. Au vu des centaines de nouveaux réfugiés arrivant chaque jour au Soudan, les fonds humanitaires de l’UE contribuent à l’organisation d’un accueil pour ces nouveaux réfugiés, en leur garantissant un hébergement et des articles ménagers de base, ainsi qu’un accès aux services de base, comme les soins de santé, l’eau et les installations sanitaires.

L’aide alimentaire et nutritionnelle représente la majeure partie des fonds humanitaires investis par l’UE au Soudan. En 2016, plus de 223 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère ont été traités et l’objectif pour 2017 est d’en traiter 250 000. Les taux de malnutrition dépassent les seuils d’urgence dans 11 des 18 États soudanais. L’UE contribue à l’extension à l’échelle nationale des traitements contre la malnutrition. 

Le service de la Commission européenne pour la protection civile et les opérations d’aide humanitaire européenne dispose de bureaux à Khartoum, la capitale du pays, et à Nyala, la capitale du Sud-Darfour. Le personnel humanitaire de l’UE y évalue les besoins et identifie les manques dans l’aide en place, tout en assurant un suivi des projets implémentés.

Dernière mise à jour
20/10/2017