Aide Humanitaire et Protection Civile

Service tools

Réduction des risques de catastrophe

La Croix-Rouge espagnole, partenaire d’ECHO, s’emploie à mieux préparer la réaction locale en cas d’urgence dans le sud Amérique, dans le cadre d’un projet de préparation aux catastrophes (DIPECHO). Crédit photo: Spanish Red Cross

Pourquoi est-ce important ?

Avec la croissance démographique mondiale, la croissance des méga-villes, l’aggravation de la pollution, du changement climatique et de la pauvreté, de plus en plus de gens doivent faire face aux conséquences de catastrophes naturelles.

La préparation aux catastrophes est très bénéfique pour les communautés localisées dans des zones sujettes aux catastrophes. La préparation aux risques naturels, comme les conditions climatiques extrêmes, l’activité volcanique ou les risques d’inondation, peut permettre de réduire l’impact de ce genre de catastrophes sur les vies, les moyens de subsistance des gens et leurs communautés. Un meilleur savoir-faire et de meilleurs mécanismes de réponse et pratiques, comme les systèmes d’alerte précoce ou toute autre activité de préparation aux catastrophes, peuvent contribuer à sauver des vies et à accélérer le rétablissement des communautés.

En outre, les programmes de réduction des risques de catastrophe (RRC) sont rentables et permettent d’économiser des fonds d’aide humanitaire. En moyenne, chaque euro dépensé en activités de réduction des risques et de préparation permet d’économiser entre quatre et sept euros des fonds de réponse aux catastrophes, mobilisés dans les efforts de réponse déployés au lendemain des catastrophes.

Quelle est notre intervention ?

Le service de la Commission européenne à l’aide humanitaire et à la protection civile (ECHO) a accru son engagement dans les projets de préparation et de RRC au cours des dix dernières années, tant en termes de financement que d’activités.

ECHO consacre environ 13 % de son budget humanitaire à des activités de RRC et au développement des lignes directrices politiques en matière de RRC pour guider les partenaires. ECHO a pris part à l’accord qui place la préparation aux catastrophes parmi les principes centraux de l’initiative de Bonnes pratiques pour l’aide humanitaire.

Lancé en 1996, le programme de préparation aux catastrophes d’ECHO (DIPECHO) est la pièce centrale des efforts mondiaux d’ECHO en matière de RRC, dans lequel ce dernier a déjà investi € 325 millions jusqu’ici. Le principal objectif du programme est d’améliorer la résilience des communautés et de réduire leurs vulnérabilités. DIPECHO est un programme axé sur les gens, qui aide les communautés sujettes aux catastrophes à mieux s’y préparer, par le biais de formations, de la mise en place ou de l’amélioration de systèmes locaux d’alerte précoce et de plans d’urgence. Le programme incite aussi les citoyens, groupes de la société civile et autorités locales, régionales et nationales à collaborer plus efficacement.

L’intégration d’opérations de réduction des risques de catastrophe dans les interventions d’urgence est un autre élément essentiel des efforts de préparation. Étant donné le risque potentiel de voir se produire des crises à répétition dans une même région, ECHO favorise l’introduction d’actions de préparation aux catastrophes dans les réponses humanitaires. L’adoption de systèmes d’information de crise, d’alerte et d’évaluation rapide des dégâts par la communauté humanitaire est aussi essentielle si l’on veut garantir que les activités de réduction des risques de catastrophe apportent un soutien adapté.

Enfin, ECHO défend l’inclusion d’efforts de RRC dans les programmes d’aide au développement afin de garantir la durabilité des politiques, en particulier dans les pays à haut risque.

Emergency Response Coordination Centre - ECHO Daily Map - Disaster Risk Reduction Funding 2015

Dernière mise à jour
17/06/2016