Aide Humanitaire et Protection Civile

Service tools

Volontaires de l'aide de l'Union européenne

/echo/file/eu-aid-volunteers-tell-their-stories-ben-paraguay_frEU Aid Volunteers tell their stories: Ben in Paraguay

L’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE rassemble des volontaires et organisations de divers pays qui apportent un soutien concret à l’organisation de l’aide humanitaire et contribuent à renforcer les capacités locales et la résilience des communautés victimes de catastrophes.

Le programme des Volontaires de l’aide de l’UE propose :

·         des opportunités, pour les citoyens européens, de devenir des Volontaires de l’aide de l’UE sur des projets humanitaires partout dans le monde, démontrant ainsi leur solidarité avec les populations les plus démunies ;

·         un soutien professionnel, de la part de volontaires formés et bien préparés, aux communautés affectées par les catastrophes ;

·         un renforcement capacitaire pour le personnel et les bénévoles locaux des organisations présentes dans les pays frappés par les catastrophes ;

·         une assistance technique pour les organisations basées en Europe, afin qu’elles renforcent leurs capacités pour participer à l’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE.

La plateforme de contact des Volontaires de l’aide de l’UE qui sera bientôt lancée, facilitera les partenariats et collaborations entre projets, notamment en regroupant les opportunités de volontariat en ligne et en permettant aux Volontaires de l’aide de l’UE de partager leur expérience du terrain.

Les possibilités de financement dans le cadre de l’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE sont gérées par l’Agence exécutive de la Commission européenne pour l’éducation, l’audiovisuel et la culture (EACEA).

Les organisations peuvent consulter la page dédiée aux Appels à propositions : Volontaires de l’aide de l’UE pour de plus amples informations concernant les règles et procédures de participation, ainsi que pour obtenir des liens vers d’autres pages d’information.

 

Questions et réponses sur l'initiative des volontaires de l'aide de l'UE

  • 1. À propos de l’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE

    • 1.1. En quoi consiste cette initiative ?

      • L’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE offre de nombreuses opportunités aux ONG, qu’elles soient basées dans l’UE ou ailleurs, ainsi qu’aux organisations internationales, actives dans le domaine de l’aide humanitaire, de la réduction des risques de catastrophe, ou de la liaison entre secours, réhabilitation et développement. Ces ONG ont besoin de former des partenariats pour proposer des projets renforçant leurs propres capacités dans les secteurs susmentionnés et pour envoyer des volontaires renforcer leurs opérations humanitaires dans le monde, en dehors de l’UE. L’initiative permet aussi aux citoyens européens et résidents de longue durée dans l’UE, de participer en tant que Volontaires de l’aide de l’UE au renforcement capacitaire des organisations humanitaires et communautés locales travaillant dans les pays affectés, hors Europe. Des missions de volontariat en ligne permettent aussi à des bénévoles du monde entier de soutenir les efforts humanitaires. Pour de plus amples informations, veuillez consulter la fiche-info sur les Volontaires de l’aide de l’UE.
    • 1.2. Pour quand cette initiative est-elle prévue ?

      • es premiers déploiements de Volontaires de l’aide de l’UE sur des missions humanitaires en dehors des frontières européennes auront lieu à l’automne 2016.
    • 1.3 Où puis-je trouver le règlement de l’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE ?

      • Les différents volets de l’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE sont régis par trois actes législatifs. Le règlement (UE) 375/2014 porte sur la création de l’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE et en délimite le cadre. Les normes et procédures régissant l’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE sont énoncées dans le règlement d’exécution 1244/2014 et dans le règlement délégué C(2014)7725.
    • 1.4. Qui fait quoi ?

      • La Commission européenne :
        • définit les domaines prioritaires de déploiement et de renforcement capacitaire à financer chaque année, sur base des résultats de l'analyse des besoins.
        • gère la plateforme de contact des Volontaires de l’aide de l’UE et la communication promotionnelle de l’initiative.
        • supervise et soutient l’implémentation des programmes de formation pour les candidats volontaires.
      • Les organisations d'envoi et d'accueil :
        • par leur certification, s’engagent à respecter les normes de qualité de l’initiative dans leur gestion des bénévoles.
        • en consortium, soumettent des propositions de projets de renforcement capacitaire, d’assistance technique ou de déploiement : elles sélectionnent et proposent aux candidats volontaires des postes d’apprentissage, et déploient et gèrent les équipes de Volontaires de l’aide de l’UE.
      • L'agence exécutive EACEA de la Commission européenne :
        • gère les appels à propositions et les appels d'offres ainsi que les contrats et subventions qui en résultent.
        • gère la procédure de certification.
        • souscrit un contrat d'assurance pour tous les volontaires.
  • 2. Devenir Volontaire de l’aide de l’UE

    • 2.1. Qui peut devenir Volontaire de l’aide de l’UE ?

      • L’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE est accessible à tout citoyen de l’UE ou citoyen d’un pays tiers résidant de longue date dans un État membre de l’UE, d’expérience et de niveau divers, allant de débutant à professionnel expérimenté. Les Volontaires de l’aide de l’UE sont sélectionnés en fonction des besoins d’aide humanitaire du secteur concerné au moment du recrutement, et ce dans le respect des principes de non-discrimination et d’égalité des chances. Les Volontaires sont tous soit des citoyens de l’UE, soit des résidents de longue durée dans un État membre de l’UE. Les citoyens de pays potentiels candidats à l’UE, de pays de l’EEE, ou de pays du voisinage de l’UE pourront être éligibles uniquement lorsque l’UE signera des accords bilatéraux avec ces pays.
    • .2. Je ne suis pas un ressortissant de l’UE – puis-je quand même participer ?

      • Les opportunités de volontariat en ligne sont ouvertes à tous. Toute personne peut y participer dès leur publication.
    • 2.3. Y’a-t-il un âge minimum/maximum pour participer ?

      • Les volontaires doivent être âgés d’au moins 18 ans mais il n’y a pas de limite d’âge maximum.
    • 2.4. Une expérience préalable dans le volontariat est-elle exigée?

      • Chaque volontaire sera affecté à un poste en fonction des besoins humanitaires de l’organisation d’accueil et du contexte dans lequel se déroule le déploiement. Une expérience préalable dans le volontariat n’est donc pas toujours nécessaire. Toutefois, veuillez vous référer aux compétences listées pour le poste que vous convoitez, afin de vous assurer que vous correspondez bien au profil recherché.
    • 2.5. Quels sont les profils professionnels pris en compte dans le cadre de l’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE ?

      • À chaque mission correspond un profil de compétences bien précis. En règle générale, il existe deux principaux types de profil de compétences pour les Volontaires de l’aide de l’UE :
        • les professionnels débutants (moins de cinq années d’expérience professionnelle),
        • les professionnels confirmés (plus de cinq années d’expérience professionnelle).
        Il aura été préalablement défini pour chaque mission si le bénévole recherché est de niveau débutant ou confirmé. Certains Volontaires de l’aide de l’UE devront disposer de connaissances spécialisées dans des secteurs de l’aide humanitaire comme la logistique et le transport, le développement organisationnel et le renforcement capacitaire, l’eau et l’assainissement, la protection et l’hébergement, la nutrition et la santé, les données et connaissances sur les catastrophes, les services médicaux et paramédicaux, etc. Veuillez vous référer à l’annexe du règlement délégué 7725/2014 pour connaître le cadre de compétences complet applicable à l’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE.
    • 2.6. Je n’ai jamais travaillé dans l’aide humanitaire, puis-je quand même poser ma candidature ?

      • Toute personne dont le profil correspond aux compétences requises peut soumettre sa candidature. Il vous sera peut-être demandé d’effectuer un stage d’apprentissage de six mois au sein d’une organisation européenne, afin de vous familiariser avec la dimension humanitaire du projet sur lequel vous serez appelé à travailler.
    • 2.7. Serai-je rémunéré(e) ?

      • Le programme prend en charge vos dépenses (frais de transport, d’assurance et de logement) pendant votre mission. De plus, les Volontaires de l’aide de l’UE perçoivent une indemnité mensuelle pour se nourrir, emprunter les transports locaux et pourvoir à d’autres besoins divers. Le montant de cette indemnité dépendra du pays dans lequel vous effectuerez votre mission.
    • 2.8. Une formation est-elle prévue ?

      • L’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE ne saurait faire l’impasse sur une formation adéquate. Tous les bénévoles participent à une formation commune, organisée centralement, et leur aptitude à un éventuel déploiement est ensuite évaluée. La formation est subdivisée en plusieurs sessions comprenant divers modules portant sur, entre autres, une introduction générale à l’Union européenne, à ses relations extérieures et à son système de gestion des crises ; une introduction à l’action humanitaire, à la politique d’aide humanitaire de l’UE et à l’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE ; la gestion de la sûreté, de la sécurité et de la santé personnelles ; la gestion de projets ; la sensibilisation interculturelle ; et des exercices de mise en situation à partir de scénarios. Bon nombre d’autres activités optionnelles sont également proposées.
    • 2.9. Où puis-je poser ma candidature ?

      • Veuillez noter que la Direction générale pour l’aide humanitaire et la protection civile de l’UE ne recrute pas directement. Les postes vacants sont publiés sur son site internet et vous êtes invité à soumettre votre candidature à l’organisation d’envoi qui gère le(s) projet(s) qui vous intéresse(nt).
    • 2.10. Quand puis-je poser ma candidature ?

      • La première liste de postes vacants devrait être publiée à l’été 2016. La date limite des dépôts de candidatures pour chaque poste sera précisée dans l’annonce. La liste des postes vacants sera régulièrement mise à jour.
    • 2.11. Que feront les Volontaires de l’aide de l’UE pendant leur déploiement ?

      • Les tâches confiées à chaque volontaire seront déterminées en fonction des résultats de l’analyse des besoins du contexte spécifique de déploiement. Chaque offre de volontariat comprendra une description détaillée des tâches confiées au candidat pendant sa mission. Les bénévoles déployés se verront confier différents types de tâches, en fonction de leurs compétences et de leur expérience. Ils opèreront dans des domaines aussi variés que le développement organisationnel et le renforcement capacitaire, la gestion de projets, l’aide à la gestion des risques de catastrophe, l’alimentation et la nutrition, l’eau et l’assainissement, etc.
    • 2.12. Où seront envoyés les Volontaires de l’aide de l’UE ?

      • Les pays dans lesquels les bénévoles sont déployés sont sélectionnés en fonction des besoins réels des populations locales. Les candidats sont déployés dans des pays non-membres de l’UE où des missions humanitaires sont organisées. Les Volontaires de l’aide de l’UE ne seront pas envoyés dans des pays ou régions en proie à des conflits armés internationaux ou non-internationaux.
    • 2.13. Combien de temps dure une mission ?

      • La durée du déploiement dépend du projet auquel le bénévole est affecté. Elle peut s’étendre d’un mois à dix-huit mois. Veuillez consulter les offres de postes pour la durée spécifique de chaque mission.
    • 2.14. J’aimerais participer mais je ne suis pas en mesure de quitter mon pays/emploi.

      • Votre aide est la bienvenue ! L’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE vous offre l’occasion de rejoindre sa plateforme de bénévoles en ligne via laquelle vous pouvez entrer en contact avec les organisations qui ont besoin d’une aide pouvant être fournie à distance. Les offres de volontariat en ligne spécifiques sont publiées sur le site internet.
    • 2.15. En quoi consiste le volontariat en ligne ?

      • La plateforme en ligne des Volontaires de l’aide de l’UE permet aux organisations et aux bénévoles d’entrer en contact et de collaborer à distance sur certaines missions. Pour accéder à la plateforme de volontariat en ligne, les organisations et bénévoles doivent préalablement s’y inscrire. De plus amples informations et liens vers la plateforme seront publiés en 2016.
  • 3. Devenir une organisation d’envoi ou d’accueil de volontaires

    • 3.1. Quel est le rôle des organisations d’envoi et d’accueil ?

      • Les organisations d’envoi sont chargées de tout ce qui a trait à l’identification, la sélection, la préparation, le déploiement et la gestion des Volontaires de l’aide de l’UE. Elles doivent s’assurer que les organisations d’accueil soient impliquées de façon constante tout au long du cycle de vie d’un projet. Les organisations d’accueil doivent quant à elles s’occuper de l’accueil et de la phase d’introduction des volontaires, en désignant des mentors et en leur garantissant un logement et des conditions de travail adéquates tout au long de leur mission.
    • 3.2 Mon organisation est-elle éligible en tant qu’organisation d’envoi ou d’accueil ?

      • L’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE est ouverte aux organisations européennes et d’autres pays qui respectent les critères suivants : Les organisations d’envoi doivent :
        • adhérer aux normes et procédures établies par l’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE ;
        • être actives dans le domaine de l’aide humanitaire ;
        • appartenir à l’une des catégories suivantes :
          • organisations non-gouvernementales à but non lucratif, constituées dans un État membre de l’UE,
          • entités de droit public à caractère civil implantées dans un État membre,
          • la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.
      • Les organisations établies dans les pays candidats, candidats potentiels, partenaires de l’UE dans le cadre de la politique de voisinage, membres de l’Espace économique européen (EEE), pourront participer à l’initiative à une date ultérieure, lorsque ces pays auront signé un accord avec l’UE couvrant l’initiative.

        Les organisations accueillant des volontaires doivent ::
        • adhérer aux normes et procédures fixées par l’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE ;
        • être actives dans le domaine de l’aide humanitaire ;
        • appartenir à l’une des catégories suivantes :
          • organisations non-gouvernementales à but non lucratif opérant ou établies dans un pays tiers selon la législation en vigueur dans ce pays,
          • entités de droit public à caractère civil régies par le droit d’un pays tiers,
          • agences et organisations internationales.
    • 3.3. Pourquoi les organisations participantes ont-elles besoin de se faire certifier dans le cadre de l’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE ?

      • Chaque organisation désireuse de participer au programme des Volontaires de l’aide de l’UE doit s’engager à implémenter des normes de haute qualité en matière de gestion des volontaires, telles que spécifiées par la législation relative à l’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE. Il s’agit là d’un indicateur et d’une garantie de qualité pour la gestion de l’initiative. Les organisations d’envoi sont tenues de présenter une auto-évaluation, fondée sur des données probantes, afin de démontrer qu’elles se conforment à toutes les normes et procédures fixées par l’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE, dans des secteurs comme le devoir de soigner, la santé, la sécurité, les règles en matière d’égalité, etc. Les organisations d’accueil doivent fournir une auto-évaluation et trois références qui témoigneront de leur capacité à se conformer aux exigences de l’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE.
    • 3.4. Qui peut être présenté comme référence pour une organisation d’accueil ?

      • Pour demander à être certifiée, toute organisation d’accueil doit compléter et soumettre un formulaire d’auto-évaluation, ainsi que trois références. Les références doivent appartenir à minimum deux des catégories suivantes de parties prenantes :
        1. une organisation d’envoi ou d’accueil certifiée avec laquelle l’organisation d’accueil candidate a déjà établi, ou envisage d’établir, un partenariat pour participer à l’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE ;
        2. un organisme humanitaire, partenaire de la Commission et disposant d’un accord-cadre en application, avec lequel l’organisation d’accueil candidate a déjà travaillé avec succès sur un précédent projet humanitaire ;
        3. une organisation internationale ou organisation à but non-lucratif ou entité de droit public à caractère civil pertinente, avec laquelle l’organisation d’accueil candidate a déjà travaillé avec succès sur un précédent projet humanitaire ;
        4. un organisme d’accréditation ou d’audit qui a certifié l’organisation d’accueil candidate dans des domaines pertinents en ce qui concerne l’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE, auquel cas les documents en attestant doivent être fournis.
        Le formulaire pour les références doit être rempli par les organisations agissant en tant que références pour les organisations d’accueil candidates, et intégré au dossier de candidature. L’ensemble du dossier, références comprises, sera ensuite évalué par des experts externes indépendants.
    • 3.5. En tant qu’organisation humanitaire travaillant dans des pays tiers, est-il possible de certifier nos propres bureaux locaux comme organisations d’accueil ?

      • De nombreuses organisations européennes disposent de bureaux dans les pays tiers. Quand une organisation d’envoi candidate dispose d’un bureau dans un pays tiers, dans lequel le bureau est enregistré et est sa propre entité juridique, ce bureau doit se soumettre individuellement à l’entièreté de la procédure de certification prévue pour les organisations d’accueil. Quand une organisation d’envoi certifiée peut prouver qu’elle opère dans un pays tiers sans pour autant y être sa propre entité juridique, l’organisation d’envoi peut soumettre un formulaire simplifié de certification.
    • 3.6. Quelle est la procédure de candidature pour une certification ?

      • La procédure de certification est gratuite et organisée par rotations jusqu’en septembre 2020 ; il n’y a donc pas de date limite particulière à respecter. Dans les six mois après réception du formulaire de candidature dûment complété, la Commission européenne communique les résultats du processus de certification à l’organisation concernée. Des comités d’évaluation, mis sur pied pour évaluer les candidatures, se réunissent tous les mois. Pour être prises en compte, les candidatures doivent parvenir à l’Agence pas plus tard que 15 jours calendriers après le 1er du mois, date à laquelle se réunissent les comités d’évaluation. Les organisations n’ayant pas réussi le processus de certification peuvent postuler en priorité pour un renforcement capacitaire (organisations d’accueil) et/ou une assistance technique (organisations d’envoi). Elles peuvent à nouveau tenter de se faire certifier après un délai de 12 mois. Les formulaires d’auto-évaluation pour la procédure de certification sont disponibles en anglais et en français uniquement. Néanmoins, nous acceptons les formulaires remplis dans toute langue officielle de l’UE. Les dossiers de candidature (formulaire et annexes) sont à envoyer par courrier électronique, à l’adresse suivante : EACEA-EUAID-VOLUNTEERS@ec.europa.eu. Un accusé de réception est envoyé par email à toutes les organisations candidates.
    • 3.7. Qu’entend-on par code d’identification du participant (PIC)

      • Chaque organisation doit s’inscrire sur le portail des participants pour y obtenir un code d’identification du participant (PIC) avant d’introduire une demande de financement et de certification dans le cadre de l’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE. Le portail des participants est l’outil à travers lequel toutes les données juridiques et financières des organisations sont administrées. De plus amples informations concernant les modalités d’inscription sur le portail sont disponibles à l’adresse suivante : http://ec.europa.eu/education/participants/portal/desktop/en/home.html.
    •  

      • Non.
    • 3.9. Que se passe-t-il une fois que mon organisation a été certifiée ?

      • orsque votre organisation a été certifiée en tant qu’organisation d’envoi ou d’accueil, elle est habilitée à répondre aux appels à propositions publiés dans le cadre de l’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE. Les appels à propositions pour le déploiement de Volontaires de l’aide de l’UE sont publiés sur le site internet de la Direction générale pour l’aide humanitaire et la protection civile et celui de l’EACEA, et mentionnent les priorités thématiques et géographiques des différents projets.
    • 3.10. Que se passe-t-il si mon organisation n’obtient pas sa certification ?

      • Les organisations qui n’ont pas été certifiées peuvent postuler en priorité pour un renforcement capacitaire ou une assistance technique. Ces appels sont publiés sur les sites de la Direction générale pour l’aide humanitaire et la protection civile et de l’EACEA. Les organisations non-certifiées peuvent introduire une nouvelle demande de certification après un délai de 12 mois.
    • 3.11. Quelle est la différence entre assistance technique et renforcement capacitaire, pour les organisations d’envoi ou d’accueil ?

      • L‘Assistance technique et renforcement capacitaire’ est un appel à propositions pour le financement d’activités de renforcement des capacités des organisations d’envoi et d’accueil ayant l’intention de participer à l’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE. L’assistance technique est spécialement conçue pour développer les capacités des organisations à l’intérieur de l’Europe, tandis que le renforcement capacitaire cible les organisations se trouvant hors Europe. Les organisations peuvent soumettre des propositions de projets sous chacun des deux aspects de l’appel à propositions.
    • 3.12. Comment mon organisation peut-elle entreprendre une évaluation des besoins ?

      • Il est essentiel que l’organisation de l’aide humanitaire se fonde sur les besoins si l’on veut garantir une aide équitable dans les différents pays affectés par les catastrophes, en fonction des besoins concrets de chacun et indépendamment de toute autre pression extérieure. En outre, cette approche fondée sur les besoins permet d’assurer la crédibilité et la transparence de l’aide humanitaire de l’UE.
        Une évaluation des besoins menée dans le cadre de l’initiative des Volontaires de l’aide de l’UE doit comporter, au minimum, les éléments suivants :
        1. une évaluation des risques et vulnérabilités du pays où a lieu le déploiement, y compris une évaluation du niveau de sécurité, en matière de voyage et de santé notamment, pour les Volontaires de l’aide de l’UE ;
        2. une prise en considération des capacités actuelles de l’organisation d’accueil pour accueillir un Volontaire de l’aide de l’UE ;
        3. une analyse des compétences et capacités manquant à l’organisation d’accueil et aux communautés locales, en identifiant les besoins et en analysant comment y répondre au mieux ;
        4. une analyse de la valeur ajoutée attendue d’un Volontaire de l’aide de l’UE, quand cela s’applique, et de l’aide envisagée en matière de renforcement capacitaire pour l’organisation d’accueil et la communauté locale.
Dernière mise à jour
29/06/2016