Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

L’éducation en contexte d’urgence

North Kivu by NRC Christian Jensen
Un cours en train d’être donné à l’école primaire de Lufunda, à Mpati dans le Nord-Kivu. Crédit photo : NRC/Christian Jespen

Pourquoi est-ce important ?

L’éducation est cruciale tant pour la protection que pour le développement sain des garçons et des filles affectés par les crises. Elle leur permet de reconstruire leur vie, de retrouver une certaine normalité et sécurité, et d’engranger d’importantes compétences de vie. Elle les aide à devenir autonomes, à être écoutés, et à pouvoir avoir plus d’influence sur les questions qui les concernent directement. C’est aussi une des meilleures façons d’investir dans leur avenir à long terme, et un outil pour la paix, la stabilité et la croissance économique de leur pays.

Les actions d’éducation en contexte d’urgence peuvent contribuer à prévenir, réduire, atténuer et répondre aux effets des obstacles physiques et infrastructurels auxquels est soumise l’éducation des enfants, tout en garantissant une éducation sécurisée, inclusive et de qualité.

En 2017, l’UE a consacré 6 % du total de son budget humanitaire annuel à des mesures d’éducation en contexte d’urgence, l’un des secteurs les moins bien financés de l’aide humanitaire. En 2018, ce montant passera à 8 %.
Près de 4,7 millions de garçons et filles dans 52 pays différents à travers le monde ont bénéficié de ces financements entre 2012 et 2017.

En quoi consiste notre aide ?

Le montant total des fonds investis dans une éducation en contexte d’urgence entre 2012 et 2017 a atteint les € 201.4 millions, dont € 34 millions mobilisés via la Facilité pour les réfugiés de Turquie et € 20,5 millions via l’Instrument d’aide d’urgence. En parallèle, la Commission affecte un pourcentage croissant du budget humanitaire annuel de l’UE à l’éducation en contexte d’urgence, conformément à l’engagement pris par le commissaire Stylianides lors du Sommet d’Oslo sur l’éducation pour le développement et, à nouveau, lors du Sommet mondial humanitaire de 2016. Ayant atteint l’objectif fixé pour 2016 de 4 % et en bonne voie pour atteindre celui de 6 % pour 2017, la Commission s’est fixé comme objectif 8 % pour 2018.

Les fonds de la Commission sont activés sur le terrain par ses partenaires humanitaires, notamment des organisations non-gouvernementales (ONG), des agences de l’ONU et des organisations internationales, qui implémentent les projets humanitaires. Fin 2017, près de 4,7 millions de garçons et filles dans 52 pays différents de par le monde bénéficieront de ces projets.

Les actions menées par l’UE ont pour objectif d’aider les enfants affectés par les crises humanitaires à avoir accès et suivre un enseignement primaire et secondaire sécurisé, accrédité et de qualité, à se doter de compétences vitales et utiles pour le reste de leur vie, et à renforcer leur résilience personnelle. Ces actions visent aussi à garantir que les enfants soient protégés, et appuient le renforcement des services d’éducation au travers d’interventions de préparation, réponse et rétablissement. Chaque action menée est taillée sur mesure afin de tenir compte des différents besoins des enfants, sur base de leur âge, leur genre et d’autres facteurs spécifiques.

Dernière mise à jour
17/11/2017