Protection Civile et Operations d'Aide Humanitaire Européennes

Service tools

Capacités européennes d’intervention d’urgence

© THW

Pourquoi est-ce important ?

Depuis 2001, les pays européens œuvrent ensemble pour répondre aux catastrophes, qu’elles soient de cause naturelle ou humaine, sur le territoire européen et au-delà. Dans le cadre du mécanisme européen de protection civile, ils ont contribué des équipes de sauvetage, des experts en évaluation des catastrophes, du matériel spécialisé, etc. pour venir en aide aux personnes dans le besoin.

Les catastrophes ont lieu sans crier gare et les équipes et matériel d’intervention doivent pouvoir être déployés dans les délais les plus courts. Être bien préparé pour intervenir immédiatement lors de catastrophes est crucial si l’on veut en réduire les effets néfastes au minimum.

Sous la structure actuelle du mécanisme européen de protection civile et sur base de la nouvelle législation, les Capacités européennes d’intervention d’urgence ont été créées pour faire progresser la coopération européenne en matière de protection civile, et pour permettre des interventions plus rapides, mieux coordonnées et plus efficaces lors d’urgences.

En quoi consiste notre action ?

Les Capacités européennes d’intervention d’urgence (EERC ou ‘pool volontaire’) rassemblent toute une série d’équipes de secours, d’experts et d’équipements, mis à disposition par plusieurs pays européens. Ces actifs sont maintenus en standby et mis à disposition des missions européennes de protection civile organisées à travers le monde.

À l’heure d’une recrudescence des risques de catastrophe, cette nouvelle entité permet d’accélérer la préparation de la réponse de l’UE en matière de protection civile, et facilite l’organisation d’interventions européennes plus rapides et cohérentes.

Depuis le lancement en octobre 2014, dix pays ont engagé des actifs d’intervention dans les EERC. Il s’agit de la Belgique, la République tchèque, la Finlande, la France, l’Allemagne, le Luxembourg, la Pologne, l’Espagne, la Suède et les Pays-Bas. 18 unités d’intervention sont déjà enregistrées, comme par exemple, des équipes de recherche et sauvetage en milieu urbain, des actifs spécialisés d’évacuation médicale par voie aérienne, des équipements d’épuration des eaux, des unités de pompage à grande capacité, et des équipes de lutte contre les incendies forestiers. D’autres types d’actifs contribués par les États membres (endiguement d’inondations, laboratoires pour les urgences environnementales, lutte contre la pollution marine, etc.)  sont actuellement en cours d’enregistrement.

Les pays de l’UE et la Commission collaborent étroitement pour mettre au point des critères de qualité et un processus de certification pour les EERC et suivent régulièrement des formations et exercices pour tester et améliorer leurs performances et coordination.

Les pays participants aux Capacités européennes d’interventions d’urgence peuvent bénéficier d’un soutien financier de la part de l’UE, pour développer leurs capacités nationales d’intervention, pour couvrir leurs frais de certification et de formation, et pour couvrir jusqu’à 85 % de leurs frais de transport des équipes et actifs dans les zones sinistrées.

Corps médical européen

Dans le cadre des Capacités européennes d’intervention d’urgence, le Corps médical européen repose sur les contributions volontaires des États membres de l’UE. Des équipes et équipements médicaux sont ainsi mis à disposition et peuvent être déployés rapidement pour l’organisation d’une assistance médicale et d’une expertise de santé publique, lors de crises dans l’UE ou ailleurs dans le monde.

En janvier 2016, neuf États membres avaient déjà contribué des unités spécialisées au Corps médical européen (Belgique, Luxembourg, Espagne, Allemagne, République tchèque, France, Pays-Bas, Finlande, Suède).

À ce jour, deux déploiements du Corps médical européen ont déjà eu lieu, à chaque fois dans le cadre de la réponse européenne à la crise liée au virus Ébola.

Le Corps médical européen permettra d’améliorer, de façon significative, la disponibilité des médecins et équipements médicaux pour de futures urgences et, par conséquent, de réduire les effets de ces dernières.

Les Capacités européennes d’intervention d’urgence s’inscrivent dans le cadre du mécanisme européen de protection civile et du Centre de coordination des interventions d’urgence, qui agit comme principale plateforme de coordination des déploiements d’équipes et de matériel lors de catastrophes.

Dernière mise à jour
16/02/2016