Aide Humanitaire et Protection Civile

Service tools

Le Comité permanent inter-organisationnel (CPI) et l’Agenda pour la transformation

Valerie Amos - Transformative Agenda Video Message

Pourquoi est-ce important ?

Les récentes grandes crises humanitaires, comme le tremblement de terre en Haïti ou encore les inondations au Pakistan, ont révélé les principales faiblesses et inefficacités de la réponse humanitaire mondiale. Il s’en est suivi la décision de régler ce problème par le biais du Comité permanent inter-organisationnel (CIP) de l’ONU, qui rassemble les principales agences opérationnelles de l’aide de l’ONU, le mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, ainsi que des ONG internationales.

Le CIP a recueilli les commentaires des gouvernements d’accueil, communautés affectées, partenaires de l’aide et gouvernements contributeurs, et pris note des demandes de l’assemblée générale en faveur d’une réponse humanitaire internationale aux catastrophes, plus efficace et mieux coordonnée

Les actions adoptées par le CIP en conséquence de cette prise de pouls sont connues sous le nom d’Agenda pour la transformation, et se concentrent sur trois domaines clés :

  • Le leadership des interventions humanitaires internationales pour soutenir les propres efforts humanitaires des pays ;
  • La prise de responsabilité de l’ensemble de nos parties prenantes ;
  • Les structures de coordination, les évaluations de besoins, les efforts de planification et de suivi.

 

Quelle est notre intervention ?

Le service de la Commission européenne à l’aide humanitaire et à la protection civile (ECHO) soutient les objectifs de l’Agenda pour la transformation et est activement investi dans le développement de ce dernier. Il offre en outre son appui à ses partenaires humanitaires pour s’assurer qu’ils contribuent à une bonne coordination de la réponse humanitaire, en :

  • s’impliquant dans les discussions des mécanismes de coordination, comme les équipes humanitaires par pays (HCT), les clusters humanitaires et d’autres groupes pour la coordination des efforts ; 
  • participant au cycle du programme humanitaire, notamment en s’investissant dans la planification d’urgence, la coordination des évaluations et les analyses collectives ; 
  • contribuant au suivi et à l’évaluation des actions collectives ;
  • s’assurant que les fonds versés par ECHO soient correctement et le plus efficacement mis à profit dans la recherche d’une réponse coordonnée.
Dernière mise à jour
15/04/2014