Afrique australe: intervention d'ECHO et de la FICR lors de catastrophes de moindre ampleur

Afrique australe: intervention d'ECHO et de la FICR lors de catastrophes de moindre ampleur - © Stanley Ndhlovu/IFRC

© Stanley Ndhlovu/IFRC

27/03/2013 - De fortes pluies se sont abattues sur les pays d'Afrique australe, provoquant inondations, dégâts matériels et pertes humaines. Ces inondations sont survenues pendant la période de soudure, alors que des millions de personnes sont en situation d'insécurité alimentaire aiguë dans toute la région. Au Mozambique, le pays le plus touché, plus de 250 000 personnes sont concernées, essentiellement des femmes et des enfants, parmi lesquelles 190 0000 ont été déplacées provisoirement depuis le début de l'année. Les inondations ont aussi touché le Malawi, le Botswana, les Seychelles, la Zambie et le Zimbabwe. Le cyclone Haruna a également provoqué des dégâts à Madagascar, où 40 000 personnes ont été touchées par les inondations. Des récoltes ont été perdues et des maisons détruites dans ce pays exposé aux cyclones.   

ECHO, le service d'aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne, a apporté son soutien à la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) au Malawi, à Madagascar, au Botswana, en Zambie et aux Seychelles, déclenchant une série de plans d'urgence destinés aux plus vulnérables. ECHO a contribué à ces opérations à hauteur de 400 000 euros. Cette somme servira à répondre aux besoins vitaux immédiats (eau potable, abris, médicaments et aide alimentaire), mais permettra aussi de renforcer les capacités des sociétés de la Croix-Rouge à faire face à de nouvelles crises.

Ces dernières contributions complètent les décisions de financement déjà approuvées: l'octroi d'une enveloppe d'urgence de 3 millions d'euros pour répondre aux besoins au Mozambique et d'une enveloppe de 300 000 euros pour faire face aux conséquences du cyclone Haruna.

Information complémentaire