Crise alimentaire dans la Corne de l'Afrique – Un an après

19/07/2012 – L’année dernière, de fortes sécheresses survenues dans les pays de la Corne de l'Afrique — Éthiopie, Kenya, Djibouti et Somalie — ont causé l'une des plus graves crises humanitaires de ce siècle. Pour l’ensemble de la région, il s’agissait des pires sécheresses depuis 60 ans. Plus de 13 millions de personnes ont nécessité une aide humanitaire. Et pour la première fois depuis 1992, les Nations unies ont déclaré l’état de famine en raison du manque d'accès à la nourriture dans certaines régions du sud de la Somalie.

L'Union européenne, l'un des principaux donateurs mondiaux dans cette crise alimentaire, a alloué 788 millions d'euros d'aide à la région depuis 2011. À elle seule, la Commission européenne est venue en aide à 6,5 millions de personnes vulnérables en leur fournissant de la nourriture, de l'eau et des services sanitaires pour un montant de 181 millions d'euros.

Kristalina Georgieva, commissaire chargée de la coopération internationale, de l'aide humanitaire et de la réaction aux crises, s'est rendue dans la région à deux reprises depuis le début de la crise:«Le meilleur moyen de ne pas oublier les victimes et de veiller sur les populations concernées est de mettre tout en œuvre pour qu'il n'y ait plus de famine.Nous avons placé cet engagement au cœur de nos actions dans la Corne de l'Afrique, grâce à l'initiative SHARE, et avons tiré les leçons de nos activités dans d'autres régions frappées par des crises chroniques, telles que le Sahel».

L'aide humanitaire apportée l'année dernière, conjuguée à une saison des pluies relativement satisfaisante, a permis d'améliorer la sécurité alimentaire dans la Corne de l'Afrique. Les populations restent toutefois très vulnérables dans toutes les régions touchées par la sécheresse de 2011 et dans celles où les précipitations ont été insuffisantes cette année. La situation demeure critique en Somalie en raison du conflit en cours. Près d'un million de Somaliens sont réfugiés dans les pays voisins, dont environ 500 000 dans le plus grand camp au monde (Dadaab, dans le nord-est du Kenya), et plus de 150 000 dans les camps de Dollo Ado, en Éthiopie. Pour éviter une nouvelle crise, la Commission européenne a déjà alloué 132 millions d'euros d'aide humanitaire à la région cette année, et est prête à débloquer des fonds supplémentaires si la situation se dégrade.

 

Blog

 

Vidéos

'Doing business differently' following the Horn of Africa food crisis   The drought is over, but only for a while    
             
Doing business differently' following the Horn of Africa food crisis (19.07.2012)   The drought is over, but only for a while (02.04.2012)   Renforcer la résistance dans le nord du Kenya   Témoignage de Elizabeth Lokolio, travailleur communautaire dans la région Turkana, Kenya

 

Témoignages en images

Greater Horn of Africa - "Home" for one million refugees   Horn of Africa Crisis: One Year Later   Kenya - post drought situation    
             
Greater Horn of Africa - "Home" for one million refugees   Horn of Africa Crisis: One Year Later   Kenya - après la sécheresse    

 

Information complémentaire