Le programme de nutrition ECHO/UNICEF aide des centaines de milliers d’enfants au Niger

Le programme de nutrition ECHO/UNICEF aide des centaines de milliers d’enfants au Niger

21/06/2012 - Le Niger est l’un des pays les plus touchés par la malnutrition, avec 15,8 millions d’habitants dont près de 60 pour cent vivent en dessous du seuil de pauvreté. L’UNICEF a déclaré que près de 394 000 enfants de moins de cinq ans souffriront d’ici peu de malnutrition aiguë sévère avec des risques pour leur vie, si un traitement adéquat ne leur est pas fourni. Un enfant gravement dénutri a 9 fois plus de risques de mourir qu’un enfant qui n’est pas dénutri.

L’UNICEF, en tant que chef de file en matière de nutrition, a tiré les enseignements de la crise de 2010 et a su renforcer des interventions efficaces telles que les alertes précoces à l’automne 2011 et les mécanismes coordonnés d’intervention pour la nutrition. Un réseau solide de centres de traitement de nutrition mis en place au Niger est actif, il contribue à sauver des vies et à diminuer les taux de malnutrition dans le pays.

Au niveau national, l’UNICEF et ses partenaires invitent les familles, les populations et les communautés à se rendre dans les centres de santé avec leurs enfants afin de diagnostiquer la dénutrition de manière précoce et fournir un accès aux autres services de soins de santé, tels que la vaccination et le traitement du paludisme.

La gestion des enfants sévèrement malnutris inclut des services ambulatoires qui permettent aux enfants de bénéficier d’une ration hebdomadaire d’aliments thérapeutiques prêts à l’emploi (ATPE) afin d’être traités à domicile. On les mesure et on les pèse une fois par semaine afin d’assurer un suivi étroit de l’évolution de leur état de santé. En outre, les enfants souffrant de malnutrition modérée (environ 860 000 en 2012) reçoivent des suppléments nutritionnels prêts à l’emploi ou des farines spécialisées.

La Société de Transformation Alimentaire (STA) gère une unité de production locale d’aliments thérapeutiques, une usine qui fournit aux programmes de l’UNICEF et de l’UE toute la production de Plumpy'nut du pays.

Les fonds d’ECHO ont contribué aux efforts de l’UNICEF et de ses partenaires visant à répondre aux besoins croissants des femmes et des enfants, en renforçant la fourniture d’articles et de services vitaux dans les centres de santé et les centres d’alimentation thérapeutique.

"Le programme nutritionnel de l’UNICEF au Niger a reçu une contribution de 5 423 000 euros d’ECHO depuis 2010"

Information complémentaire