Aide Humanitaire et Protection Civile

Service tools

Soudan du Sud

Quels sont les besoins?

Le Soudan du Sud, issu de la scission d'avec le Soudan voisin le 9 juillet 2011, est le pays le plus jeune au monde, mais aussi un des plus pauvres et des moins développés. Le conflit en cours vient s'ajouter aux difficultés créées par des décennies de guerres civiles, de maladies, d'inondations saisonnières, de sous-développement et de pauvreté extrême.

Le pays est en proie à des crises permanentes qui sont à l'origine de très importants besoins humanitaires. La plupart des Soudanais du Sud luttent pour subvenir à leurs besoins de base. L'insécurité alimentaire touche la moitié de la population et la malnutrition est chronique dans de nombreuses régions du pays. Une épidémie de choléra commence en outre à se propager dans le pays.

Le dernier conflit armé, qui a éclaté dans la capitale, Djouba, le 15 décembre 2013 et s'est ensuite étendu à six des dix États du pays, a fait des milliers de victimes et entraîné le déplacement de plus d'1,7 million de personnes. Les personnes fuyant les violences armées laissent derrière elles leurs moyens de subsistance et deviennent ainsi très vulnérables et dépendantes de l'aide extérieure.

Le Soudan du Sud accueille quelque 240 000 réfugiés de pays voisins, dont la plupart proviennent des États soudanais du Kordofan méridional et du Nil bleu, en proie à des conflits armés. La majorité de ces réfugiés vivent dans des camps situés dans des régions isolées des États de l'Unité et du Nil supérieur. Le pays héberge également un petit nombre de réfugiés provenant de la République démocratique du Congo (RDC), d'Éthiopie et de la République centrafricaine.

L'accord sur la cessation des hostilités au Soudan du Sud signé le 23 janvier 2014 à Addis Abeba a depuis été violé par les deux parties. La sécurité doit être rapidement améliorée pour permettre le déploiement des travailleurs humanitaires et du matériel de secours dans tout le pays.

En quoi consiste notre aide?

La Commission européenne soutient des actions visant à sauver des vies: elle a alloué en 2014 plus de 83 millions d'euros d'aide humanitaire, auxquels elle a ajouté 15 millions d'euros en faveur des Sud-Soudanais réfugiés dans les pays voisins. Au total, l'Union européenne, c'est-à-dire ses États membres et la Commission européenne, a fourni plus de 200 millions d'euros d'aide humanitaire d'urgence au Soudan du Sud.

L'aide comprend une assistance aux personnes déplacées à l'intérieur du pays, aux rapatriés et aux réfugiés en leur fournissant des soins de santé de base, l'accès à l'eau potable et à des installations sanitaires, ainsi qu'une aide alimentaire. Des experts du service d'aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne (ECHO) sont présents en permanence sur le terrain. Ils travaillent en étroite collaboration avec des organisations humanitaires partenaires, suivent l'évolution de la situation et veillent à l'utilisation efficace des fonds de l'UE. Ils sont épaulés par une équipe basée à Bruxelles qui organise le financement et plaide pour la fourniture d'une aide humanitaire sans entraves. Au Soudan du Sud, les partenaires humanitaires d'ECHO sont notamment des agences des Nations unies, ainsi que des organisations internationales et non gouvernementales.

Les travailleurs humanitaires opèrent dans des conditions extrêmement difficiles: l'accès humanitaire est incertain, les infrastructures de transport sont quasiment inexistantes, tandis que la situation en matière de sécurité est très instable.

Last updated
08/07/2014