Aide Humanitaire et Protection Civile

Service tools

Somalie

Quels sont les besoins?

Trois ans après la famine qui a touché plusieurs régions du pays, la Somalie est de nouveau confrontée à une crise alimentaire. Le gouvernement a déclaré l'état de sécheresse dans six régions du centre et du sud. Des centaines de milliers d'enfants continuent de souffrir de malnutrition aiguë, notamment dans le sud du pays. Sur les 206 000 enfants de moins de 5 ans atteints de malnutrition, 51 000 risquent de mourir s'ils ne reçoivent pas de traitement. La persistance de ces taux d'urgence de malnutrition n'est pas seulement liée à la quantité de nourriture consommée, mais aussi au déséquilibre de l'alimentation, aux maladies, au manque d’eau potable et de soins et aux mauvaises pratiques d’hygiène.

Les avancées fragiles obtenues depuis la sécheresse et la famine de 2011 sont compromises. La situation de nombreuses régions du centre, du sud et du nord-ouest en matière de sécurité alimentaire s'est considérablement dégradée en raison du manque de pluies, de la réduction de l'aide humanitaire, d'un accès limité aux populations dans le besoin, de la flambée du prix des denrées alimentaires, de la désorganisation du secteur agricole, ainsi que des nombreux déplacements de populations liés aux conflits locaux et à l'offensive militaire menée par le gouvernement.

Actuellement, 1,1 million de personnes sont déracinées à l'intérieur du pays et un million d'autres se sont réfugiées dans les pays voisins. Tous les grands camps accueillant les personnes déplacées à l'intérieur du pays sont considérés comme étant en situation de crise alimentaire et sur les plus de 2,9 millions de personnes ayant besoin d'aide, 857 000 sont en situation de crise ou d'urgence.

Une offensive militaire a interrompu le retour volontaire de réfugiés en provenance du Kenya, qui était censé augmenter à la suite de la signature d'un accord tripartite en faveur du rapatriement volontaire de Somaliens. Le retour volontaire de personnes déplacées à l'intérieur du pays a lui aussi été interrompu pour des raisons de sécurité. Compte tenu de la poursuite des conflits, d'importantes actions humanitaires doivent être menées dans toutes les régions où des besoins existent et où les travailleurs humanitaires peuvent accéder sans entrave et en tout sécurité aux populations.

En quoi consiste notre aide?

Le service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne (ECHO) soutient des opérations de secours dans les régions où les besoins sont les plus importants. Les priorités englobent la protection, la sécurité alimentaire, la santé, la nutrition, les abris, l’eau et l’assainissement, la promotion de l’hygiène, le soutien aux moyens de subsistance et la coordination de l’aide.

ECHO aide les populations vulnérables, notamment les personnes déplacées à l’intérieur du pays et les populations d’accueil à Mogadiscio, dans plusieurs régions du centre et du sud du pays, ainsi qu'au Puntland et au Somaliland. Face au nombre très élevé de personnes déplacées, il faut trouver des solutions à long terme pour celles qui souhaitent rentrer chez elles ou s'installer durablement dans leur région d'accueil.

S'agissant des maladies mortelles, ECHO aide les populations à se préparer et à réagir aux épidémies afin de contenir leur propagation et d'éviter toute perte de vie humaine. Il continuera à privilégier les actions permettant de sauver des vies, telles que le traitement de la malnutrition, et la préparation aux situations d'urgence, y compris la capacité de faire face à de nouvelles crises ou à l'aggravation de crises existantes. Dans la mesure du possible, ces interventions viseront également à améliorer le rétablissement et la résilience des populations touchées par des crises récurrentes.

L'aide humanitaire de l'UE vise à répondre aux besoins et repose sur les principes humanitaires énoncés dans le consensus européen sur l'aide humanitaire.

 

Last updated
11/08/2014