Aide Humanitaire et Protection Civile

Service tools

République Démocratique du Congo

Quels sont les besoins?

La crise humanitaire en République démocratique du Congo (RDC) est une des plus longues et complexes qui soient. Des conflits récurrents ont entraîné des déplacements massifs de populations et une crise humanitaire chronique. Les personnes déplacées à l'intérieur de leur pays (DPI), notamment dans l'est, ont besoin d'une aide humanitaire d'urgence. Fin novembre 2012, on comptait environ 2,4 millions de DPI, et plus de 420 000 Congolais réfugiés dans les pays voisins.

La protection des civils reste une préoccupation majeure dans la plupart des régions de la RDC touchées par la guerre. Les exactions et les pillages accompagnés de violences (viols, enlèvements et recrutement forcé d'enfants par des groupes armés) continuent.

En quoi consiste notre aide?

La Commission fournit des abris, de l'eau, de la nourriture, des équipements sanitaires et des services médicaux aux personnes déplacées, notamment dans la partie orientale du pays. Elle vient également en aide aux personnes déplacées et aux réfugiés retournant dans le district du Sud-Banggi, dans l'ouest du pays. Dans les zones où le retour des DPI est possible, la Commission fournit les conditions minimales pour les aider à reconstruire leur vie et améliorer les services sociaux de base destinés aux réfugiés vulnérables.

Elle finance également des actions de protection afin de traiter et conseiller les rescapés de violences sexuelles et sexistes, et de répondre aux besoins des personnes ayant souffert directement ou indirectement de déplacements et d'actes de violence.

Dans les zones épargnées par les conflits, l'aide humanitaire est principalement axée sur la malnutrition, dont les taux dépassent les seuils d'urgence, l'insécurité alimentaire généralisée et les épidémies (rougeole et choléra notamment). Les expulsions régulières de migrants congolais illégaux depuis l'Angola ont également d'importantes répercussions sur le plan de la protection et de l'aspect humanitaire.

Certaines régions reculées de la RDC sont difficilement accessibles du fait de l'absence d'infrastructures et de l'insécurité. La Commission européenne gère le service de transport humanitaire aérien «ECHO Flight» ainsi qu'une flotte d'hélicoptères, qui acheminent du personnel humanitaire et des équipements dans les régions reculées du Haut et du Bas-Uélé, du Nord et du Sud-Kivu, à Dong et dans le Kasaï Oriental, où l'accès par la route est impossible ou dangereux.

Last updated
08/07/2014