Aide Humanitaire et Protection Civile

Service tools

La crise en Iraq

Quels sont les besoins?

La sécurité en Iraq s’est considérablement dégradée en 2014, en particulier du fait des attaques de groupes d’opposition armés dans le centre et le nord du pays.

Les violences interconfessionnelles et la dégradation générale de la sécurité ont provoqué des déplacements de population et privé les civils de toute protection élémentaire.
 La situation des groupes les plus vulnérables a empiré, par manque d'accès à l'emploi et aux services de base tels que l'approvisionnement en eau, l'assainissement, les soins de santé et l'éducation. Depuis 2003, les Iraquiens se sont réfugiés par centaines de milliers dans les pays voisins. En 2014, ils sont encore des centaines de milliers à vivre dans des conditions terribles, en Iraq et à l'étranger.

En quoi consiste notre aide?

Depuis 2007, la Commission européenne a consacré 145 millions d’euros d’aide humanitaire à la crise iraquienne.

En 2014, à la suite de l’intensification des combats, ECHO a augmenté son aide humanitaire de 10 millions d’euros pour faire face aux besoins urgents des personnes touchées par les récentes attaques menées par des groupes armés de l’opposition. La Commission a ainsi débloqué au total plus de 41 millions d’euros depuis 2013, pour apporter protection et secours aux personnes déplacées à l’intérieur du pays ainsi qu’aux autres populations vulnérables victimes du conflit.

En outre, le mécanisme de protection civile de l’UE a été activé afin de faciliter et de soutenir le déploiement rapide dans la région de l'aide matérielle et de l'expertise des pays participants. Ce mécanisme est coordonné par le centre de coordination de la réaction d’urgence de la Commission, qui suit l’évolution de la crise 24 heures sur 24.

ECHO fournit également de l’aide d'urgence aux personnes réfugiées en Jordanie et au Liban. En outre, il appuie le HCR dans sa mission de protection,  en particulier pour identifier les groupes les plus vulnérables et évaluer leurs besoins spécifiques.

L'accès demeure un problème majeur pour l'aide humanitaire, en raison des risques encourus. De nombreuses zones du pays restent inaccessibles aux organisations internationales, ce qui freine l'évaluation des besoins et l'acheminement de l'aide humanitaire. 

Last updated
07/07/2014