Aide Humanitaire et Protection Civile

Service tools

Timor oriental

© Matt Crook/IRIN

Souhaitant laisser derrière lui son passé tumultueux, le Timor oriental, avec l'aide de la communauté internationale, se concentre sur la reconstruction, le développement et la réconciliation. Depuis 1999, le Service d'aide humanitaire de la Commission européenne (ECHO) a fourni près de 47 millions d'euros pour venir en aide aux victimes des violences et pour répondre aux niveaux alarmants de malnutrition.

Assister les victimes de violences

Suite à la vague de violences de 2006, ECHO a débloqué 7,6 millions d'euros pour fournir de l'eau potable, des installations sanitaires, des abris provisoires et assurer l'intendance des camps, la sécurité, les soins de santé et la protection des enfants. ECHO a également soutenu le retour et la réintégration des déplacés.

Réduire l'impact des catastrophes naturelles

De plus, à travers son programme de préparation aux catastrophes, la Commission européenne aide les communautés vulnérables à mieux appréhender et évaluer les risques auxquels elles sont exposés et à prendre les mesures préventives adéquates afin d'en réduire l'impact. Ces mesures concernent essentiellement les inondations, les glissements de terrain et la sécheresse. Sous le septième plan d'action DIPECHO (2010-2011), le Timor oriental va bénéficier d'un projet régional mis en place par la Fédération internationale de la Croix-Rouge pour former les autorités locales et les sociétés nationales de la Croix-Rouge. Ces formations apporteront un complément non-négligeable et renforceront les capacités de cette récente société de la Croix-Rouge. Ce programme va permettre de développer les connaissances opérationnelles et l'échange de bons procédés sur la réduction des risques dans toutes les sociétés nationales du Timor oriental.

Last updated
07/07/2014