Aide Humanitaire et Protection Civile

Service tools

Les Philippines

Quels sont les besoins?

Les Philippines font partie des pays les plus exposés aux catastrophes dans le monde. Le pays dispose de capacités de gestion de crises bien développées, mais il est sans arrêt confronté à de puissants cyclones souvent suivis de fortes tempêtes. Le service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne (ECHO) intervient régulièrement pour fournir une aide humanitaire d’urgence. Sur la vingtaine de typhons qui frappent le pays chaque année, bon nombre sont dévastateurs. Le plus meurtrier jusqu’à présent a été le typhon Haiyan (appelé Yolanda aux Philippines), qui a traversé l’archipel au début du mois de novembre 2013, provoquant des destructions massives.

Les inondations, les glissements de terrain et la destruction des habitations et des moyens de subsistance causés par les fréquentes tempêtes laissent souvent les populations touchées dans le besoin: abris provisoires, nourriture et articles non alimentaires, accès à l'eau potable et à des installations sanitaires, soins de santé de base, etc. De même, les déplacements de populations liés aux troubles sociopolitiques dans différentes régions du pays entraînent des besoins humanitaires similaires parmi les personnes vulnérables.

En dépit d’efforts constants pour mettre fin à des décennies de conflit à Mindanao, des explosions sporadiques de violence provoquent également le déplacement à court terme des populations vivant dans le sud de l’archipel.

En quoi consiste notre aide?

Depuis 1997, l’UE a débloqué 72,7 millions d’euros pour mener des opérations de secours en faveur des survivants des catastrophes naturelles, et 21,3 millions d’euros pour aider les victimes des conflits armés. Une enveloppe supplémentaire de 7,7 millions d’euros a permis d'aider les populations locales à mieux résister aux futures catastrophes dans le cadre du programme DIPECHO.

Plus récemment, en juin 2014, l’UE a alloué 250 000 euros d’aide humanitaire en faveur des victimes du conflit qui a éclaté à Zamboanga en septembre 2013. Les combats qui opposent des groupes armés aux forces gouvernementales dans le sud de la ville ont provoqué le déplacement de plus de 82 000 personnes.

Après le passage du typhon Haiyan, la Commission a fourni 30 millions d’euros d’aide humanitaire et d'aide au redressement rapide et à la réhabilitation, tandis que 10 millions d’euros supplémentaires prélevés sur des fonds de développement ont été consacrés à la reconstruction des infrastructures.

En octobre 2013, à la suite d’un séisme d’une magnitude de 7,2, l’UE a débloqué 2,5 millions d’euros pour contribuer aux opérations de secours en faveur des populations ayant perdu leur logement et leurs moyens de subsistance. Cette catastrophe a fait plus de 200 morts et des centaines de blessés, et touché environ 3,1 millions de personnes sur l’île de Bohol et dans les provinces avoisinantes.

Last updated
26/09/2014