Aide Humanitaire et Protection Civile

Service tools

Services humanitaires aériens

En quoi ce domaine est-il important?

Les opérations humanitaires sont souvent affectées par un manque de commodités et de services de qualité. Dans ces régions, les faibles investissements dans les infrastructures et les services de santé, d’éducation, d’eau et d’assainissement rendent les plus pauvres encore plus vulnérables. Pendant la saison des pluies, les infrastructures locales déjà endommagées sont souvent rendues inutilisables. Les ponts sont emportés par les inondations et les routes non goudronnées deviennent impraticables, parfois pendant de longues périodes.

Les catastrophes naturelles majeures telles qu’épidémies, inondations et tremblements de terre affectent des milliers de personnes, qui nécessitent une aide immédiate et parfois une évacuation rapide.  Souvent, les civils et les travailleurs humanitaires sont pris dans des conflits.

Les services d’aide humanitaire sont souvent les seuls à pouvoir accéder aux régions reculées et aider les personnes dans le besoin. Les vols humanitaires sont vitaux pour des millions de personnes vulnérables tout autour du globe. Ces vols permettent avant tout de faire parvenir des produits salvateurs aux populations isolées et à permettre aux travailleurs humanitaires de se rendre sur des lieux difficilement accessibles. Ils servent aussi aux évacuations médicales ou lorsque la situation s’aggrave au point que la vie des travailleurs humanitaires est menacée.

Comment intervenons-nous?

En Afrique et en particulier au Kenya, en République démocratique du Congo, au Mali et au Tchad, le service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne (ECHO) gère un service humanitaire aérien, ECHO Flight. Ces vols sont exclusivement réservés aux travailleurs humanitaires et sont gratuits. L’année dernière, les coûts de fonctionnement d’ECHO Flight au Kenya et en République démocratique du Congo ont atteint 10,4 millions d’euros. Le service a acheminé plus de 20 000 passagers et 480 tonnes de marchandises. Les opérations au Mali et au Tchad ont commencé au début de 2014. En 2014, ECHO a alloué 10 millions d’euros au maintien du service ECHO Flight.

En plus de gérer sa propre flotte d’avions dans des zones marquées par l’insécurité, ECHO soutient des opérateurs aériens sans but lucratif qui récupèrent, au moyen d’un mécanisme subventionné, une partie de leurs frais de vol. En 2013, la Commission européenne a dépensé directement 32,75 million d’euros dans les services humanitaires aériens.

Outre des vols réguliers, la Commission européenne finance aussi des vols ponctuels pour soutenir les opérations humanitaires en cas d’urgence importante. Par exemple, ECHO a financé le transport des fournitures et des travailleurs humanitaires lors des crises syriennes et contracte directement les services d’avions-cargos pour fournir une aide indispensable et salvatrice en République centrafricaine, un pays en proie aux conflits.

La capacité de réaction rapide en cas de crise humanitaire est essentielle pour sauver des vies.

Dernière mise à jour
05/06/2014