Aide Humanitaire et Protection Civile

Service tools

Espèces et bons d’achat

En quoi ce domaine est-il important?

Lors de catastrophes naturelles ou de conflits, les populations les plus touchées peuvent peut-être encore trouver de la nourriture dans les magasins et sur les marchés locaux, mais ne plus avoir les moyens de l’acheter. Dans ce cas, le recours aux espèces et aux bons d’achat permet de garantir que l’aide humanitaire parvient directement et le plus rapidement possible à ceux qui en ont le plus besoin.

Les espèces et les bons d’achat peuvent être distribués rapidement et à faibles frais, et laissent un plus grand choix aux bénéficiaires. Entres autres avantages, ils profitent aux économies locales, ils permettent de responsabiliser les bénéficiaires et de respecter leur dignité et leur pouvoir de décision en les laissant choisir les articles qu’ils souhaitent se procurer. Le système des espèces et des bons d’achat a de fait un effet bénéfique sur le moral des personnes dans le besoin. Il prépare aussi le terrain aux activités visant à établir des liens entre l’aide d’urgence, la réhabilitation et le développement (LARD).

Les espèces et les bons d’achat peuvent être utilisés pour se procurer divers produits mais, le plus souvent, les personnes dans le besoin s’orientent en premier lieu vers les denrées alimentaires, certains produits non alimentaires, le carburant, les couvertures et d’autres produits de première nécessité.

Comment intervenons-nous?

L’Union européenne sait que les programmes utilisant les espèces et les bons d’achat doivent être planifiés de manière judicieuse afin d’éviter une inflation, une dépression ou des déséquilibres sociaux sur les marchés locaux tout en veillant à ce qu’ils profitent réellement aux groupes les plus vulnérables (femmes, enfants et personnes âgées).

Ce n’est qu’après avoir analysé toutes les options qu’ECHO, le service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne, recourt aux espèces, aux bons d’achats ou à d’autres formes d’aide humanitaire.

Une analyse approfondie des marchés locaux est réalisée avant la mise en œuvre des programmes. Lorsqu’un système d’espèces et de bons d’achat est mis en place dans des zones sujettes aux catastrophes naturelles, le travail s’effectue toujours en coopération avec les autorités locales. Dans la plupart des cas, différentes méthodes sont combinées pour acheminer l’aide afin de répondre au mieux aux besoins des populations touchées.

L’utilisation des espèces et des bons d’achat s’est intensifiée ces dernières années, surtout pour l’aide alimentaire, puisque c’est dans ce domaine que l’on observe la plus forte progression avec une hausse de 28 % en 2012. Les méthodes les plus utilisées sont: les transferts d’espèces, les espèces destinées à des programmes de travail et les bons d’achats pour la distribution de biens de première nécessité.

À l’avenir, le système d’aide sous forme d’espèces et de bons d’achat devrait s’orienter vers une utilisation accrue de la technologie pour améliorer les projets utilisant des espèces, avec notamment l’élaboration de systèmes d’information humanitaire, de nouveaux mécanismes et de nouveaux outils tels que les téléphones portables.

Dernière mise à jour
05/06/2014