Aide Humanitaire et Protection Civile

Service tools

Le mécanisme de protection civile de l’UE

Lorsque l’ampleur d’une situation d’urgence dépasse les capacités de réaction nationales, un pays frappé par une catastrophe peut bénéficier d’une intervention coordonnée des pays participant au mécanisme de protection civile.

En 2001, l’Union a instauré le mécanisme européen de protection civile, auquel participent actuellement 32 pays (les 28 États membres de l’UE plus l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et l’ancienne République yougoslave de Macédoine, qui est en train de renouveler l’accord de participation à ce mécanisme).

Au cœur du mécanisme de protection civile se trouve le Centre de coordination de la réaction d’urgence (ERCC), géré par le service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne (ECHO). Il facilite les communications au jour le jour et en cas de crise tout en coordonnant les actions des équipes et des ressources de la protection civile au sein et en dehors de l’Union. Ce centre fonctionne tous les jours de l’année, 24 heures sur 24.

N’importe quel pays dans le monde peut faire appel au mécanisme européen de protection civile au travers de l’ERCC.

La forme et l’ampleur des opérations de protection civile déployées dépendent des ressources des pays qui y participent. La majorité des États participants proposent gratuitement leur aide, en témoignage de leur solidarité envers le pays sinistré. En outre, jusqu’à 85 % des coûts d’acheminement de l’aide peuvent être cofinancés par la Commission.

Cette assistance peut prendre la forme d’une aide en nature, de l’envoi d’équipes et de matériel et du déploiement d’experts à des fins d’évaluation et de coordination d’une action européenne.

Si une opération de protection civile est nécessaire dans des pays n’appartenant pas à l’Union, elle est généralement organisée en étroite coopération avec l’aide humanitaire.

Depuis sa création en 2001, le mécanisme de protection civile de l’UE a suivi plus de 300 catastrophes et reçu plus de 180 demandes d’assistance. Il est intervenu dans certaines des catastrophes les plus dévastatrices que le monde ait connues, comme le tsunami qui a frappé l’Asie du Sud (2004/2005), l’ouragan Katrina aux États-Unis (2005), le tremblement de terre en Haïti (2010) et au Japon (2011) et le typhon Haiyan aux Philippines en 2013.

En 2013, le mécanisme européen de protection civile a été déclenché 36 fois, en réponse à diverses catastrophes survenues dans le monde.

Le mécanisme offre aussi aux pays participants la possibilité de former leurs équipes de protection civile. Les équipes partagent ainsi leurs meilleures pratiques et renforcent leur capacité de réaction et leur efficacité en cas de crise.

De plus, le mécanisme permet d’établir, sous la supervision de l’ERCC, des communications d’urgence via le système commun de communication et d’information d’urgence (CECIS), une application d’alerte et de notification en ligne qui permet aux pays participants et à l’ERCC d’échanger des informations en temps réel. Pour en savoir plus sur les outils de suivi.

Le mécanisme a mis en place des modules de protection civile. Il s’agit d’équipes d’intervention déjà positionnées et autonomes, prêtes à intervenir dans des délais très courts au sein et en dehors de l’UE. Elles effectuent des tâches très spécialisées, entre autres des opérations de recherche et de sauvetage, de lutte contre les feux de forêt ou d’installation de dispensaires de pointe.

Législation de l’UE sur la protection civile

En janvier 2014, une nouvelle législation de l’UE sur la protection civile est entrée en vigueur après son adoption massive par le parlement Européen.

Cette version révisée permet de réagir plus efficacement en cas de catastrophe naturelle ou d’origine humaine, selon des modalités prévues, et d’accroître ainsi la sécurité des citoyens européens et des victimes de catastrophes dans le monde entier.

La nouvelle législation de l’UE sur la protection civile insiste beaucoup plus sur la prévention des catastrophes et la préparation, en prévoyant l’organisation de formations, d’exercices de simulation et d’échanges d’experts, mais aussi en proposant de nouveaux éléments tels qu’une réserve volontaire de capacités d’intervention que les États membres s’engagent à fournir le cas échéant.

Pour en savoir plus à propos de la législation de l’UE sur la protection civile .

Journée de l’information

La Journée annuelle de l’information s’adresse aux parties prenantes de la protection civile (administrations nationales, autorités régionales et locales, secteur privé, organisations non gouvernementales, universités, instituts de recherche).

L’objectif de la Journée de l’information est de familiariser les candidats potentiels à la situation de la coopération européenne pour la protection civile et de fournir des informations utiles sur le programme de travail annuel en matière de protection civile, accompagnées de quelques conseils précieux sur la préparation des candidatures pour les propositions et les appels d’offres.

Cet événement entend procurer quelques conseils de base pour garantir que les propositions soumises respectent les normes de qualité requises et favoriser ainsi leur adoption. Il est essentiel de soutenir les propositions pertinentes, innovantes et rentables pour pouvoir atteindre les objectifs politiques. Les participants à l’événement sont informés des exigences technique et administratives (légales, financières, etc.) et des critères applicables.

Dernière mise à jour
12/11/2014