Aide Humanitaire et Protection Civile

Service tools

Bonnes pratiques pour l’aide humanitaire

Quel est le contexte?

Les principes des Bonnes pratiques pour l’aide humanitaire (Good Humanitarian Donorship, GHD), initialement adoptées par l’Union européenne et par 17 autres donateurs en 2003, soulignent l’importance de la cohérence et de l’efficacité de l’action humanitaire, en ce compris la responsabilité du donateur. Depuis lors, le nombre de donateurs est passé de 17 à 41. Les principes de la GHD font notamment référence aux facteurs suivants: une action humanitaire fondée sur des principes, le respect et la promotion du droit international humanitaire, l’importance d’une assistance basée sur les besoins, la responsabilité vis-à-vis des populations touchées, le caractère prévisible du financement des actions humanitaires, la cohérence de l’action du donateur, la primauté de l’intervention des civils et enfin le soutien des actions humanitaires coordonnées de façon multilatérale.

L’initiative GHD, qui fait office de forum et de réseau pour les donateurs, promeut activement les principes, elle encourage le donateur à fonder son comportement sur des principes de façon à pouvoir l’adapter à la stratégie de la GHD et, par extension, elle promeut le renforcement de l’intervention humanitaire.

Depuis 2003, les donateurs se sont régulièrement rencontrés afin d’échanger des informations sur les politiques et les bonnes pratiques relatives à la mise en œuvre des principes de la GHD. Leurs discussions portent sur des sujets tels que l'évaluation des besoins, le financement des interventions humanitaires, la protection des civils, la sécurité et le bien-être des travailleurs humanitaires ou le financement de la préparation des actions humanitaires.

La (co)présidence de la GHD change tous les ans.

Comment intervenons-nous?

Par le biais de son Service d’aide humanitaire et de protection civile (ECHO), la Commission européenne participe activement à l’initiative GHD. Elle a notamment assuré la coprésidence du groupe GHD en 2008-2009. Le groupe GHD compte 41 membres représentant la totalité des États membres de l’UE. Les principes de la GHD se sont avérés efficaces pour rechercher de nouveaux donateurs humanitaires et pour entreprendre une collaboration avec d’autres pays partenaires.

Dernière mise à jour
15/04/2014