Click to hide

Close

Japon

Commissioner Georgieva's visit to Japan

Quels sont les besoins?

Le 11 mars 2011, le nord-est du Japon a connu le séisme le plus violent de son histoire. Le raz-de-marée qui a suivi a anéanti des dizaines de villages et de villes le long de la côte, faisant plus de 20 000 victimes (décédés, disparus et blessés). Cette double catastrophe a endommagé des unités de la centrale nucléaire de Fukushima.

Confronté au défi gigantesque de faire face à trois catastrophes en même temps, le gouvernement du Japon a demandé le 15 mars l'aide du mécanisme de protection civile de l'Union européenne.

Dans les premières semaines qui ont suivi la catastrophe, les couvertures, les tentes, les matelas, les sacs de couchage, les gants, les combinaisons de protection, les réservoirs d’eau et les groupes électrogènes ont constitué les principaux besoins.

En quoi consiste notre aide?

L'UE a fourni une aide coordonnée et est intervenue rapidement pour sauver des vies. Grâce au mécanisme européen de protection civile, près de 400 tonnes d'aide en nature, réparties en 7 envois, ont été acheminées au Japon et distribuées aux préfectures de Fukushima, d'Ibaraki, de Miyagi, de Tochigi et de Yamagata.

19 pays participant au mécanisme européen ont offert une aide financière ou en nature. Cette aide comprenait quelque 122 000 couvertures, 45 000 jerrycans et réservoirs d'eau et 7 900 matelas, sacs de couchage, pompes et groupes électrogènes. Le Centre de suivi et d'information de la Commission a rassemblé les offres et coordonné l'acheminement de l'aide.

Une équipe européenne de protection civile composée de 15 personnes, dont des experts en logistique et en radiologie, a coordonné la distribution de l'aide sur le terrain et maintenu le contact avec les autorités japonaises.

La Commission européenne a en outre alloué à la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) la somme de 10 millions d'euros pour lui permettre de distribuer des articles de première nécessité aux populations évacuées et aux autres personnes dans le besoin, en partenariat avec la Croix-Rouge japonaise. L'aide financière européenne était destinée aux familles des provinces les plus touchées.

Information complémentaire