Chemin de navigation

Autres outils

La législation linguistique de l'UE

L'Union européenne compte actuellement 24 langues officielles. Le principe fondamental régissant la politique linguistique de l'UE est que tout citoyen de l'Union doit pouvoir:

  • participer à la construction européenne;
  • s'informer de ce qui se fait en son nom;
  • lire la législation de l'UE dans une langue qu'il comprend.

Le tout premier acte législatif de l'UE, le règlement n° 1 de 1958, énumère les langues officielles et en fixe les règles d'utilisation au sein des institutions. Le nombre de langues officielles a augmenté au fur et à mesure de l'adhésion de nouveaux pays.

Le traité fondateur de l'UE dispose que tout citoyen de l'Union a le droit de communiquer avec les institutions de l'UE dans la langue officielle de son choix et de recevoir une réponse dans la même langue.

Qui décide des langues officielles de l'UE

Avant d’adhérer à l'Union européenne, chaque futur État membre doit spécifier quelle langue il souhaite voir utiliser comme langue officielle dans le cadre de l'Union européenne. Toutes les langues officielles d'un pays ne reçoivent pas forcément le statut de langue officielle de l'UE. Un pays peut modifier ultérieurement sa décision initiale, sous réserve de l'accord de tous les autres États membres.

Liens utiles

 
Multilinguisme et traduction (annexe 1)