Chemin de navigation

Print versionDecrease textIncrease textSubscribe to our RSS Feed
DG Interpretation Conference Video Portal
DG Interpretation Conference Streaming Portal
EU careersTREATY of Lisboneurope directItalian Presidency 2014
DG Interpretation

Quelle est notre mission?

Quelles sont les activités de la DG Interprétation?

La direction générale de l'interprétation (DG Interprétation, aussi connue sous le nom de SCIC) est le service d'interprétation et d'organisation de conférences de la Commission européenne. Elle dépend de la commissaire Androulla Vassiliou.

De par sa nature, l'Union européenne peut être considérée comme une conférence politique et technique longue, intense, permanente et unique. Depuis cinquante ans, les États membres négocient jour après jour sur la base de propositions de la Commission. Les règlements et directives English (en) qui constituent la législation de l'UE naissent autour de la table de conférence. La DG Interprétation fournit des interprètes pour environ 11 000 réunions par an, ce qui en fait le plus grand service d'interprétation du monde.

La DG Interprétation gère l'attribution des salles de réunion de la Commission et assure le bon déroulement des conférences qui s'y tiennent dans de nombreuses langues. Elle organise également des conférences pour les directions générales et les différents services de la Commission, ce qui représente en général plus de quarante manifestations d'envergure chaque année. Elle a donc pour mission de permettre la communication multilingue, élément central du processus décisionnel communautaire, et à cet effet:

  • elle assure des prestations d'interprétation de qualité;
  • elle dispose d'un service efficace d'organisation de conférences, qui assure aussi l'assistance technique et gère la conception d'infrastructures de conférences modernes;
  • elle contribue à la mise en œuvre de la nouvelle stratégie de la Commission en matière de multilinguisme.

Pourquoi toutes ces langues sont-elles importantes?

Donner à tous les participants la possibilité de s'exprimer dans leur propre langueexternal link voilà une exigence fondamentale de la légitimité démocratique de l'Union européenne. Bien souvent, les actes juridiques résultant des discussions auront un effet immédiat et concret sur la vie des gens; il faut donc éviter tout obstacle à la compréhension et à l'expression d'idées lors des réunions. Les citoyens européens ne doivent pas être représentés à Bruxelles par leurs meilleurs linguistes: ils peuvent envoyer leurs plus grands experts. La DG Interprétation veillera à ce qu'ils se comprennent mutuellement.

Pour qui travaille la DG Interprétation?

La DG Interprétation assure une interprétation de qualité dans les réunions organisées par la Commissionexternal linkLe Conseil européenexternal link,  le Conseil de l'Union européenneexternal link, le Comité des régionsexternal link, le Comité économique et socialexternal link, la Banque européenne d'investissement,external link et les agences et offices situés dans les États membresexternal link font tous appel aux interprètes de la DG Interprétation. À l'heure actuelle, sur l'ensemble des services d'interprétation fournis, le Conseil représente environ 46 % des activités, suivi de la Commission, avec approximativement 40 %. Les 14 % restants sont répartis entre les deux Comités, la Banque européenne d'investissement et diverses agences et autres organes.Le Parlement européenexternal link et la Cour de justice des Communautés européennesexternal link ont leurs propres services d'interprétation, avec lesquels la DG Interprétation collabore étroitement.

Qu'est-ce que cela coûte?

La DG Interprétation et les services d'interprétation distincts du Parlement européen et de la Cour de justice traitent la langue parlée dans les réunions, principalement par l'interprétation simultanée, pour un coût total de moins d'un demi euro par an et par citoyen européen. La DG Interprétation elle-même coûte au contribuable 0,21 euro par citoyen et par an.

Comment l'interprétation est-elle organisée?

La DG Interprétation assure l'interprétation d'environ cinquante à soixante réunions par jour, à Bruxelles et ailleurs. Les régimes linguistiques de ces réunions varient considérablement: cela va de l'interprétation consécutive à deux langues, qui requiert la présence d'un interprète, à l'interprétation simultanée de 24 langues vers 24 langues, voire plus (en symétrie totale), pour laquelle au moins 72 interprètes sont nécessaires.

Les différentes institutions ont des besoins très différents. En règle générale, les représentants élus bénéficient d'une couverture linguistique symétrique totale (réunions ministérielles officielles, réunions plénières du Comité des régions ou du Comité économique et social, etc.), alors que les réunions de fonctionnaires et d'experts sont soumises à des régimes fort variés, en fonction de leurs besoins réels et des ressources disponibles.

La mise en œuvre de ces régimes linguistiques mobilise l'ensemble des diverses techniques d'interprétation simultanée que nous employons régulièrement: interprétation directe, relais (interprétation par l'intermédiaire d'une langue passerelle: la langue A est d'abord interprétée vers une langue B, puis vers une langue C par des interprètes écoutant la langue B), interprétation bi-active ou retour (l'interprète qui travaille de A vers B travaille également de B vers A), et la couverture linguistique asymétrique (les participants peuvent parler un grand nombre de langues mais l'interprétation n'est assurée que vers quelques langues).

La DG Interprétation en quelques chiffres

  • 600 interprètes permanents
  • 300 à 400 interprètes free-lance par jour
  • 3000 interprètes free-lance agréés
  • 50 à 60 réunions par jour
  • Entre 10000 et 11000 journées de réunion par an
  • Environ 135000 journées-interprètes par an
  • 40 grandes conférences de la Commission organisées par an
  • Coût de fonctionnement total en 2010: 130 millions d'euros
  • Coût: 0.26 euro par citoyen européen et par an
  • Interpretation in figures / 2012 pdf - 2 MB [2 MB]