EUROPA > European Commission > DG Health and Consumer Protection  Contact | AZ-Index | Search | What's New? | Subscribe | Home 
 
left
  slide
right
transtrans
 

es da fr el en fr it nl pt fi sv

Santé et protection des consommateurs

Speeches Commissioner Byrne

Allocution d'ouverture par David Byrne, commissaire européen chargé de la santé et de la protection des consommateurs, lors de la table ronde de haut niveau sur la qualité des denrées alimentaires, Bruxelles, 5 mars 2001

Premièrement, permettez-moi de vous souhaiter la bienvenue à la Commission européenne et de vous remercier d'avoir accepté de participer à cette table ronde de haut niveau sur la qualité des denrées alimentaires.

Franz et moi-même avons lancé cette initiative dans la mesure où nous estimons que les consommateurs se préoccupent de plus en plus de questions liées à la qualité des denrées alimentaires. Il va de soi que ces inquiétudes découlent en partie de la série de crises que nous avons connues en matière de sécurité alimentaire.

Toutefois, étant donné que les consommateurs deviennent de plus en plus avertis, ils exigent des normes de qualité plus élevées et demandent, en substance, si leurs besoins réels ou ressentis sont satisfaits.

Au cours des décennies qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale, la politique alimentaire a été déterminée par la nécessité d'augmenter la production et la rentabilité afin d'atteindre la sécurité alimentaire.

Or, notre approvisionnement alimentaire généralement abondant et excédentaire, à l'heure actuelle, a entraîné une réorientation de la politique publique, auparavant axée sur la rentabilité et la productivité, vers la qualité et la diversité de la production agroalimentaire.

En effet, les méthodes modernes de production alimentaire ont elles-mêmes soulevé des questions d'intérêt public qui vont au-delà de la santé humaine et de la sécurité et portent sur des aspects environnementaux et éthiques de la production agroalimentaire, notamment le développement durable, la santé et le bien-être des animaux.

Il nous faut mettre davantage l'accent sur une approche globale et intégrée, qui prend en compte la sécurité, la salubrité et la qualité des denrées alimentaires, en liaison avec des questions économiques, environnementales et éthiques à toutes les étapes de la chaîne de production.

Nous devons envisager un nouveau modèle de production/consommation des denrées alimentaires, qui serait moins axé sur la production et davantage sur la satisfaction des attentes des consommateurs eu égard à des produits alimentaires sûrs, sains, nutritifs et diversifiés. En d'autres termes, la sécurité et la qualité des denrées alimentaires ne seraient pas considérées comme des objectifs distincts, mais plutôt comme des composantes imbriquées d'un modèle durable de production/consommation des denrées alimentaires.

Nous avons cerné certaines des questions qui nous préoccupent. Qu'entend-on exactement par "qualité"? Comment la définir? A-t-elle différentes significations selon les personnes? Dans quelle mesure le facteur géographique influence-t-il la manière dont les individus perçoivent la qualité?

Même si nous ne pouvons obtenir une définition uniforme de la qualité, nous devons nous efforcer de parvenir à un consensus concernant ses éléments essentiels.

Et quelle est la place du consommateur dans tout cela? Il convient de le mettre au premier plan dans le cadre des méthodes de production modernes.

Je pense que les consommateurs se soucient de plus en plus du fait que leurs besoins ne sont pas satisfaits. Est-il tenu compte de leurs intérêts dans les conseils de direction des multinationales du secteur agroalimentaire? Ces sociétés se préoccupent-elles davantage des pressions à court terme du marché boursier et de la question du positionnement de la marque, qui se pose à plus longue échéance? Quel est l'équilibre à respecter entre la tendance actuelle à la mondialisation des marques et la qualité des denrées alimentaires?

Se pose également la question épineuse du rapport entre la qualité et le prix. Les individus débourseront-ils davantage pour des produits de plus grande qualité? Dans quelle limite? Quelles garanties peuvent-ils avoir d'obtenir réellement un produit de meilleure qualité? Les méthodes de production modernes sont-elles incompatibles avec des produits alimentaires sains et savoureux?

C'est ce genre de questions qui préoccupent les consommateurs à l'échelle de l'Union européenne tout entière. Je suis également persuadé qu'elles n'ont pas pu échapper aux producteurs et distributeurs de denrées alimentaires.

Tels sont fondamentalement les aspects qui ont poussé Franz et moi-même à lancer cette initiative. Nous avons identifié un grave problème et cherchons les moyens de le résoudre avec la collaboration des consommateurs et de toutes les parties intervenant dans la chaîne de production alimentaire.

Certaines de ces questions sont simples. En revanche, je m'attends à ce qu'il n'en aille pas de même des réponses, en raison notamment de la complexité de la chaîne alimentaire moderne et des attentes élevées du consommateur d'aujourd'hui.

J'espère que la table ronde d'aujourd'hui nous permettra de préciser davantage ces questions et de prendre des décisions en vue de faire avancer cette problématique.

Top

Speeches Commissioner Byrne
FOOD SAFETY | PUBLIC HEALTH | CONSUMER PROTECTION | DIRECTORATE GENERAL "HEALTH & CONSUMER PROTECTION"

 
lefttranspright

 

  printable version  
Public HealthFood SafetyConsumer Affairs