EUROPA > European Commission > DG Health and Consumer Protection  Contact | AZ-Index | Search | What's New? | Subscribe | Home 
 
left
  slide
right
transtrans
 

de en fr

Santé et protection des consommateurs

Press releases

Bruxelles, le 5 décembre 2000

ESB: La Commission évalue cinq nouveau tests

Poursuivant ses travaux sur les tests de l'ESB et autres encéphalopathies spongiformes transmissibles (EST), la Commission européenne procède à l'évaluation de cinq nouveaux tests. Ceux-ci ont été identifiés à la suite d'un appel mondial à manifestations d'intérêt, qui s'est clôturé le 30 septembre. Le Commissaire David Byrne, responsable de la santé et de la protection des consommateurs, a déclaré: "L'application de tests de l'ESB dans l'UE a déjà eu des résultats bénéfiques rapides pour le consommateurs. Nos connaissances sur l'incidence de l'ESB se sont améliorées et des mesures supplémentaires ont pu être prises en conséquence. Les consommateurs et l'industrie doivent être informés de la situation réelle dans l'ensemble de l'UE et l'application à grande échelle du programme de test constitue un moyen d'y parvenir. Le commissaire Philippe Busquin, responsable de la recherche, a ajouté: "Je suis heureux d'annoncer que de nouveaux tests sont en cours d'évaluation au Centre de recherche de la Commission car seuls des tests fiables fourniront la base scientifique à partir de laquelle nous pourrons prendre des mesures politiques sérieuses et efficaces."

Une évaluation précédente, effectuée l'année dernière, a permis d'identifier trois tests extrêmement performants, dont l'utilisation a ensuite été approuvée dans l'UE. Ces tests ont conduit à la détection d'un taux d'incidence plus élevé de l'ESB en France et des premiers cas d'ESB en Allemagne et en Espagne. L'exécution de tests deviendra obligatoire le 1 er janvier pour les animaux à risque et à partir du 1 er juillet pour tous les bovins de plus de 30 mois abattus dans l'UE.

L'évaluation des cinq nouveaux tests sera semblable à celle qui a été effectuée l'année dernière par la Commission, mais elle comprendra une série plus limitée d'échantillons. Une importance particulière a été accordée à la capacité des tests à distinguer les diverses EST. Quelques-uns des tests proposés offrent cette possibilité, bien que celle-ci n'en soit encore qu'à un stade de développement très précoce. L'ensemble des tests identifiés ne conviennent que pour le diagnostic post mortem.

Les tests admis à l'évaluation sont produits par les unités suivantes de recherche et développement:

1. ID-Lelystad, Pays-Bas.

2. Imperial College of Science Technology and Medicine, Royaume-Uni.

3. The Institute of Neurodegenerative Diseases / University of California, San Francisco (IND/UCSF), États-Unis.

4. PerkinElmer Life Sciences, Royaume-Uni.

5. Prionics AG, Suisse. Un western blot de cette société a déjà été approuvé. La présente application se réfère à une méthodologie ELISA, qui est différente.

Un complément au test CEA déjà approuvé (commercialisé sous le nom de test Biorad), qui peut permettre une distinction entre l'ESB et la tremblante, a aussi été retenu en vue d'un examen. Tous les tests ci-dessus ne conviennent que pour le diagnostic post mortem.

Travail sur le terrain et évaluation

Les travaux sur le terrain, qui s'effectueront par étapes, ont déjà commencé et se poursuivront jusqu'à la fin du printemps 2001. L'évaluation des tests pouvant faire la distinction entre l'ESB et la tremblante prendra plus de temps et sera plus complexe.

L'évaluation est effectuée par la Direction générale Santé et protection des consommateurs en collaboration avec l'Institute for Reference Materials and Measurements (IRMM) à Geel (Belgique). Ce laboratoire, qui fait partie du Centre commun de recherche (CCR) de la Commission européenne, est mondialement réputé pour la préparation d'échantillons de référence hautement spécialisés dans de nombreux domaines de mesure.

Évaluation des normes techniques des laboratoires de l'UE qui utilisent des tests rapides

La Commission prépare aussi des normes de référence et procédera à une étude circulaire de tous les laboratoires de l'UE qui utilisent des tests rapides. Cette étude devra permettre d'évaluer la performance technique de divers laboratoires qui effectuent des tests de surveillance conformément à la législation européenne. Cette étude sera entreprise par l'Institute of Reference Materials and Measurement (IRMM) à la fin du printemps lorsque le programme de test sera en cours dans tous les États membres..

Publié le 6/12/2000

Top

Press releases
FOOD SAFETY | PUBLIC HEALTH | CONSUMER PROTECTION | DIRECTORATE GENERAL "HEALTH & CONSUMER PROTECTION"

 
lefttranspright

 

  printable version  
Public HealthFood SafetyConsumer Affairs