EUROPA > European Commission > DG Health and Consumer Protection  Contact | AZ-Index | Search | What's New? | Subscribe | Home 
 
left
  slide
right
transtrans
 

en fr

Santé et protection des consommateurs

Library - Press releases

Les hormones de croissance dans la viande présentent un risque pour les consommateurs - Différents niveaux de preuve

L'utilisation de six hormones de croissance (oestradiol-17ß, progestérone, testostérone, zéranol, trenbolone acétate et mélengestrol acétate) pour promouvoir la croissance du bétail comporte un risque pour les consommateurs mais avec des niveaux de preuve différents. Telle est la principale conclusion du Comité scientifique des mesures vétérinaires en rapport avec la santé publique qui a adopté à l'unanimité un avis sur les risques potentiels pour la santé humaine liés aux résidus hormonaux dans la viande et les produits carnés. Ces résidus peuvent avoir des effets neurobiologiques, génotoxiques, cancérigènes et sur le développement, imputables soit à la substance parentale, soit aux métabolites.

Ces scientifiques indépendants ont conclu que des preuves récentes substantielles montrent que l'hormone naturelle oestradiol-17ß doit être considérée comme totalement cancérigène car elle provoque l'apparition de tumeurs et en favorise le développement. En langage ordinaire, cela signifie que même de petites doses supplémentaires de cette hormone dans la viande à la suite de son utilisation comme promoteur de la croissance du bétail risquent de provoquer un cancer. Les données disponibles ne permettent pas d'évaluation quantitative de ce risque. Pour les cinq autres hormones, en particulier le mélengestrol acétate, les informations dont on dispose actuellement ont été jugées insuffisantes pour quantifier le risque.

Pour les six hormones endocrines, des effets potentiels endocriniens, immunologiques, neurobiologiques, immunotoxiques, génotoxiques et cancérigènes peuvent être envisagés mais les données disponibles ne permettent pas d'évaluation quantitative du risque. Les experts soulignent qu'une exposition à des quantités même faibles de ces résidus dans la viande ou les produits carnés présente des risques et qu'un seuil ne peut être établi pour aucune de ces six substances. Parmi les divers groupes à risque, c'est celui des enfants prépubères qui suscite le plus d'inquiétude.

Le Comité a aussi insisté sur le fait que des programmes adéquats de contrôle des résidus pour chacune de ces six hormones sont indispensables pour surveiller leur utilisation licite et illicite. Il a également déclaré que les évaluations antérieures des risques liés à l'utilisation de ces substances ont négligé un certain nombre de facteurs importants.

L'oestradiol-17ß, la progestérone et la testostérone sont des hormones naturelles, tandis que le zéranol, le trenbolone et le mélengestrol sont des produits de synthèse. Dans certains pays tiers, leur utilisation comme promoteurs de croissance est autorisée.

Le rapport scientifique complet sera bientôt disponible sur Internet à l'adresse suivante: http/ec.europa.eu/dg24/../../food/fs/sc/scv/index_en.html

Le résumé de ce rapport est déjà disponible.

Publié le 17/05/99

Top

[ ©] -
[ LIBRARY] - [PRESS RELEASES]

 
lefttranspright

 

  printable version  
Public HealthFood SafetyConsumer Affairs