EUROPA > European Commission > DG Health and Consumer Protection  Contact | AZ-Index | Search | What's New? | Subscribe | Home 
 
left
  slide
right
transtrans
 

de en fr

Santé et protection des consommateurs

Press releases

Bruxelles, le 10 octobre 2001

Fièvre aphteuse: les exportations de viande porcine peuvent reprendre dans certaines régions de Grande-Bretagne

Le comité vétérinaire permanent a émis un avis favorable sur une proposition de la Commission européenne autorisant le Royaume-Uni, pour la première fois depuis l'apparition de la maladie de la fièvre aphteuse, à permettre à certaines régions de Grande-Bretagne d'exporter de la viande porcine, dans le respect de conditions rigoureuses. Ces régions sont les îles au nord du Royaume-Uni, une grande partie de l'Écosse et des comtés à l'est et à l'ouest de la Grande-Bretagne. Les mesures de restriction imposées à l'Irlande du Nord ont déjà été levées le 7 juillet 2001. La proposition doit encore être adoptée par la Commission dans les prochains jours et entrera en application le 22 octobre.

David Byrne a déclaré à Washington que "La Commission n'a cessé de mener une politique de régionalisation en permettant donc à certaines régions d'un pays touché par la maladie de reprendre leurs exportations, dans des conditions très rigoureuses, tout en veillant à ce que la maladie ne s'étende pas. Cela a été le cas lors des épidémies qui ont frappé le Royaume-Uni, l'Irlande, les Pays-Bas et la France, mais tout en poursuivant l'effort d'éradication de la maladie en Irlande, aux Pays-Bas, en France et dans de nombreuses régions du Royaume-Uni. Aujourd'hui, la Commission, soutenue par des États membres, a décidé de lever les interdictions d'exportation pour quelques régions supplémentaires du Royaume-Uni qui n'ont pas connu de foyer de fièvre aphteuse. L'autorisation ne concerne que la viande porcine et les conditions imposées traduisent la nécessité, devant la gravité de l'épidémie au Royaume-Uni, d'assurer une vigilance maximale". David Byrne rencontrera aujourd'hui la secrétaire d'État américaine à l'agriculture, Ann Veneman, pour discuter notamment du maintien des restrictions américaines sur les importations en provenance des Pays-Bas, de l'Irlande, de la France et du Royaume-Uni en raison de la crise de la fièvre aphteuse. Il y a trois semaines, l'Office international des épizooties (OIE) a reconnu officiellement les Pays-Bas, l'Irlande et la France exempts de fièvre aphteuse sans vaccination. David Byrne a ajouté: "Cette nouvelle apportera un soulagement aux éleveurs qui ont lourdement souffert dans leur lutte contre la maladie".

Lors de la réunion du comité vétérinaire permanent, le représentant du Royaume-Uni a présenté un rapport circonstancié et complet sur la situation de la maladie de la fièvre aphteuse dans les différentes régions du pays. Le nombre de foyers n'a cessé de diminuer au cours des derniers mois. Depuis le mois d'août, des cas n'ont été observés qu'en Northumbrie et en Combrie. Aucun nouveau cas n'a été signalé depuis le 30 septembre dans l'une de ces régions. Au Royaume-Uni, la maladie a frappé essentiellement les ovins et les bovins, les porcins n'ont été que peu contaminés.

En outre, depuis le début de la maladie, en février 2001, certaines régions n'ont même connu aucun foyer d'épidémie ou sont restées préservées de la maladie pendant plus de trois mois. Il convient donc d'autoriser des exploitations de ces régions à exporter certaines viandes animales, dans des conditions rigoureuses.

Les États membres réunis au sein du comité vétérinaire permanent ont donné leur aval à une proposition de la Commission autorisant l'expédition, dans des conditions rigoureuses, de viande fraîche de porcs élevés dans des exploitations situées dans les régions suivantes:

- Nord de l'Islande: Îles Shetland, Îles Orkney et les Hébrides

- Comtés d'Écosse: tous les comtés à l'exception des régions frontières au sud-est de l'Écosse, de Dumfries et de Galloway

- Comtés à l'est de la Grande-Bretagne: Humberside, Lincolnshire, Norfolk, Suffolk, Cambridgeshire, Nottinghamshire, Bedfordshire, Hertfordshire, Buckinghamshire, Surrey, East Sussex, West Sussex, Hampshire, Dorset, Île de Wight

- Comtés à l'ouest de la Grande-Bretagne: Gwynedd (à l'exception de l'île d'Anglesey) et Clwyd.

Les principales conditions rigoureuses dans lesquelles ces régions peuvent reprendre leurs exportations sont les suivantes:

- L'expédition de ces viandes est autorisée par les autorités vétérinaires compétentes du Royaume-Uni;

- Les comtés en question ne doivent avoir connu aucun foyer d'épidémie de fièvre aphteuse;

- Au cours des 30 derniers jours précédant le transport à l'abattoir, les animaux sont restés sous la surveillance des autoirtés vétérinaires compétentes dans une seule exploitation située au centre d'un cercle d'un diamètre de 10 km dans lequel aucun cas de fièvre aphteuse n'a été signalé au cours des 30 derniers jours au moins;

- Aucun animal d'espèces susceptibles de contamination par la maladie de la fièvre aphteuse n'a été introduit dans l'exploitation autorisée à exporter au cours des 30 derniers jours précédant l'abattage d'un animal à des fins d'exportation;

- Les animaux ont été abattus moins de 24 heures après leur arrivée à l'abattoir, séparément des animaux non autorisés à l'exportation;

- Au cours des inspections par le vétérinaire officiel dans l'abattoir, aucun signe clinique ou post-mortem évident de maladie de la fièvre aphteuse n'a été décelé;

- La viande provenant de ces animaux est restée dans l'établissement pendant au moins 24 heures après l'abattage;

- La viande fraîche doit être clairement identifiée, transportée et entreposée à l'écart des viandes qui ne sont pas autorisées à être expédiées en dehors du Royaume-Uni, à l'exception de l'Irlande du Nord et de l'Île de Man;

- Le respect des conditions ci-dessus sera contrôlé par l'autorité vétérinaire compétente sous la surveillance des autorités vétérinaires centrales qui communiqueront aux États membres et à la Commission une liste des établissements agréés en application des présentes dispositions.

Le comité vétérinaire permanent a également accepté d'autoriser, sous certaines conditions, l'exportation à partir du Royaume-Uni de certains produits laitiers qui subissent un processus de maturation avec acidification, et d'étendre dans les mêmes conditions au sperme congelé d'animaux de l'espèce porcine la dérogation aux restrictions reconnue au sperme congelé d'animaux de l'espèce bovine .

La proposition, après adoption, sera applicable à partir du 31 décembre 2001 et sera revue régulièrement par le comité vétérinaire permanent.

Top

Press releases
SÉCURITÉ ALIMENTAIRE | SANTÉ PUBLIQUE | CONSOMMATEURS | DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION DES CONSOMMATEURS

 
lefttranspright

 

  printable version  
Public HealthFood SafetyConsumer Affairs