EUROPA > European Commission > DG Health and Consumer Protection  Contact | AZ-Index | Search | What's New? | Subscribe | Home 
 
left
  slide
right
transtrans
 

de en fr

Santé et protection des consommateurs

Press releases

Bruxelles, le 19 juillet 2001

Vers un étiquetage plus précis des saucisses et conserves de viande

Le comité permanent des denrées alimentaires a donné aujourd'hui un avis favorable sur la proposition de la Commission européenne qui précise la définition du terme "viande" destinée à l'étiquetage des produits emballés à base de viande tels que les produits de charcuterie, les plats cuisinés ou les conserves de viande 1 . Actuellement la seule définition communautaire existante de la viande ne fait aucune distinction entre les muscles, la matière grasse ou les abats, alors que la perception de la viande par les consommateurs correspond essentiellement aux muscles. Elle ne permettait donc pas un étiquetage satisfaisant et plusieurs Etats membres avaient déjà adopté une définition de la viande pour l'étiquetage.

"Cette définition harmonisée a été élaborée dans le but de renforcer l'information du consommateur, en rendant plus transparent et plus précis l'étiquetage des produits à base de viande. Je crois que les consommateurs ont le droit d'avoir la meilleure information possible sur les aliments qu'ils consomment. L'étiquetage est un instrument essentiel pour l'assurer et ma priorité est d'améliorer les possibilités de faire son choix en pleine connaissance de cause" a dit David Byrne, Commissaire en charge de la Santé et de la Protection des Consommateurs, "La directive adoptée aujourd'hui permet également d'éliminer certaines barrières aux échanges dues à des définitions nationales différentes."

Dispositions détaillées

La directive prévoit un ensemble de dispositions qui améliorent de plusieurs façons l'information du consommateur sur le produit à base de viande emballé:

Elle restreint d'abord la définition de la viande aux muscles rattachés au squelette, ce qui constitue un changement majeur. Les autres parties animales aptes à la consommation humaine, comme les abats (le cœur, l'intestin, le foie, etc.)ou la matière grasse par ex, devront désormais être étiquetées en tant que telles et non plus comme étant de la viande 2 .

Toutefois il est admis qu'une partie de la matière grasse, quand elle est adhérente aux muscles, soit assimilée à la viande, dans le respect des limites maximales prévues par la définition.

Elle prévoit ensuite l'indication systématique des espèces animales dont la viande est issue (viande bovine, viande porcine, etc.). Cette information est d'une grande importance pour les consommateurs qui pourront mieux comprendre les différences de prix entre les produits et les choisir en fonction de leurs préférences alimentaires.

Enfin, elle exclut les "viandes séparées mécaniquement" de la définition de la viande. Celles ci devront donc être étiquetées à part et ne pourront plus être intégrées dans le calcul de la teneur en viande des produits qui en contiennent.

Les Etats membres devront transposer cette directive en droit national au plus tard le 1er Janvier 2003. Ainsi tous les produits qui seront fabriqués après cette date devront être étiquetés selon ces nouvelles dispositions. Toutefois les produits fabriqués avant cette date et qui sont étiquetés selon les anciennes dispositions, pourront être écoulés jusqu'à épuisement des stocks.

Publié le 19/07/2001

----------------------------------------

1 Directive de la Commission modifiant la directive 2000/13/CE du Parlement et du Conseil relative au rapprochement des législations des Etats membres concernant l'étiquetage et la présentation des denrées alimentaires.

2

Limites maximales en matière grasse et en tissu conjonctif pour les ingrédients désignés par le terme "viande(s) de"

Espèces

Matière grasse (%)

Tissu conjonctif ***(%)

Mammifères (hors lapins et porcins) et mélanges d'espèces avec prédominance de mammifères

25

25

Porcins

30

25

Oiseaux et lapins

15

10

Top

Press releases
FOOD SAFETY | PUBLIC HEALTH | CONSUMER PROTECTION | DIRECTORATE GENERAL "HEALTH & CONSUMER PROTECTION"

 
lefttranspright

 

  printable version  
Public HealthFood SafetyConsumer Affairs