EUROPA > European Commission > DG Health and Consumer Protection  Contact | AZ-Index | Search | What's New? | Subscribe | Home 
 
left
  slide
right
transtrans
 

de en fr

Santé et protection des consommateurs

Press releases

Bruxelles, le 11 juillet 2001

Conclusions du comité vétérinaire permanent

Le comité vétérinaire permanent (CVP) s'est exprimé aujourd'hui en faveur des propositions de la Commission européenne au regard de la peste porcine classique (PPC) et de la fièvre aphteuse (FA). Pour ce qui concerne la PPC, la délimitation de la zone espagnole à partir de laquelle les exportations de porcs vivants et de leurs spermes, ovules et embryons sont interdites a été révisée et, pour ce qui concerne la FA, les restrictions applicables au Royaume-Uni et en Uruguay ont été prolongées. Ces propositions vont maintenant être adoptées par la Commission dans les prochains jours. Le comité a également adopté une déclaration relative à la FA appelant à maintenir un niveau élevé de sensibilisation à la maladie et de préparation dans toute l'Union européenne.

Peste porcine classique en Espagne

Depuis le 14 juin 2001, date de la constatation du premier foyer, 18 foyers de peste porcine classique (PPC) ont été attestés en Espagne. La plupart d'entre eux (15) se concentrent dans la province de Lerida en Catalogne, et un autre dans la province limitrophe de Castellone. Toutefois, deux autres cas ont été détectés hier dans une nouvelle région, plus au sud, à savoir dans la province de Valencia et dans celle de Cuenca.

Les autorités espagnoles ont mis en place, dans les régions limitrophes des zones touchées, les mesures prévues dans la directive 80/217/CEE du Conseil du 2.1.1980 établissant des mesures communautaires de lutte contre la peste porcine classique. En outre, l'Espagne a adopté aujourd'hui des mesures de précaution supplémentaires en interdisant tout mouvement de porcs dans tout le pays, à l'exception des déplacements par voie directe vers l'abattoir. Cette décision interdit donc toute exportation de porcs.

Le bilan de la maladie n'étant pas encore bien défini, la Commission a proposé de prolonger les mesures de protection pendant un certain temps, de les étendre à d'autres régions et d'exclure de l'application de la décision les zones non touchées par la maladie.

Pour être précis, la circulation de porcs vivants et de leurs spermes, ovules ou embryons est interdite en Espagne au départ des zones ci-dessous:

  • dans la communauté autonome de Cataluña: tous les comarcas dans la province de Lerida; le comarca de Anoia dans la province de Barcelone; les comarcas de Conca de Barberá, Priorat et Rivera d'Ebre dans la province de Tarragone;
  • dans la communauté autonome de Valencia: les comarcas de Chelva, Llira, Utiel, Requena, Torre Baja dans la province de Valencia;
  • dans la communauté autonome de Castilla la Mancha: les comarcas de Landete, Cañete et Motilla del Palancar dans la province de Cuenca.
  • dans la communauté autonome d'Aragon, les municipalités d'Arcos de las Salinas, Torrijas et Abejuelas dans la province de Teruel.

La proposition va maintenant être formellement adoptée par la Commission et sera d'application jusqu'au 31 juillet. Le comité vétérinaire permanent (CVP) reverra la situation lors de sa prochaine réunion fixée pour le moment au 24 juillet.

La fièvre aphteuse au Royaume-Uni

Les restrictions qui continuent à s'appliquer au Royaume-Uni en matière de fièvre aphteuse, en vigueur jusqu'au 20 juillet 2001, ont été prolongées jusqu'au 30 septembre 2001. Ces restrictions sont les suivantes: interdiction des exportations depuis la Grande-Bretagne d'animaux sensibles vivants, de viande fraîche et de produits à base de viande, de lait frais et de produits laitiers et d'autres produits originaires des mêmes espèces, sauf si ces derniers font l'objet d'un traitement approprié.

La fièvre aphteuse en Uruguay

Le 23 avril 2001, l'Uruguay a confirmé l'apparition de foyers de fièvre aphteuse et a suspendu ses exportations de viande fraîche provenant d'espèces sensibles. Le 19 mai 2001, la Commission a adopté une décision confirmant cette suspension jusqu'à 30 jours après la fin du programme de vaccination d'urgence mis en place par l'Uruguay. L'intention de la Commission était d'autoriser à nouveau l'importation de viande désossée et à maturité à partir du 16 juillet.

À la fin du mois de juin, l'Office alimentaire et vétérinaire de la Commission a mené une mission en Uruguay. Les résultats obtenus ont fait apparaître des problèmes concernant certaines mesures de contrôle en vigueur en Uruguay par rapport à l'évolution actuelle de la fièvre aphteuse, en particulier: le nombre de foyers, le contrôle des mouvements des animaux et le processus de maturation de la viande.

Par conséquent, le comité vétérinaire permanent a approuvé une proposition de la Commission visant à prolonger la suspension des importations depuis l'Uruguay vers l'UE de viande fraîche d'espèces sensibles à la fièvre aphteuse, jusqu'à ce que l'évolution de la maladie soit stabilisée et qu'il soit remédié aux insuffisances observées au cours de la mission.

Déclaration relative à la fièvre aphteuse

Le comité vétérinaire permanent a adopté la déclaration suivante relative à l'évolution de la fièvre aphteuse:

"Lors de sa réunion du 11 juillet 2001, le comité vétérinaire permanent a pris note du rapport soumis par la délégation du Royaume-Uni (UK), concernant les récentes évolutions de la fièvre aphteuse en Grande-Bretagne. Le comité a reconnu les progrès effectués en matière de contrôle de la maladie dans la plupart des régions du Royaume-Uni. Néanmoins, il partage les inquiétudes des services vétérinaires de ce pays quant à l'apparition ou à la récurrence de foyers de fièvre aphteuse à l'intérieur ou à proximité des zones infestées actuelles.

Le comité a conclu qu'il est nécessaire de maintenir dans toute la Communauté un degré élevé de sensibilisation et de préparation à cette maladie.

Le comité invite donc instamment les autorités compétentes et les partenaires dans tous les États membres à maintenir leur vigilance et à apporter leur entier soutien aux mesures prises en étroite collaboration entre la Commission et les États membres, en vue d'éradiquer la fièvre aphteuse sur l'ensemble du territoire de l'UE".

Top

Press releases
SÉCURITÉ ALIMENTAIRE | SANTÉ PUBLIQUE | CONSOMMATEURS | DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION DES CONSOMMATEURS

 
lefttranspright

 

  printable version  
Public HealthFood SafetyConsumer Affairs