EUROPA > European Commission > DG Health and Consumer Protection  Contact | AZ-Index | Search | What's New? | Subscribe | Home 
 
left
  slide
right
transtrans
 

de en fr nl

Santé et protection des consommateurs

Press releases

Bruxelles, le 11 avril 2001

Fièvre aphteuse: l'émergence d'un nouveau foyer de fièvre aphteuse aux Pays-Bas amène la Commission à appliquer de nouvelles restrictions

La Commission européenne a adopté aujourd'hui des mesures de protection suite à l'apparition d'un foyer de fièvre aphteuse dans la province de Frise aux Pays-Bas. L'expédition des espèces d'animaux vivants sensibles à la fièvre aphteuse, à partir d'un quelconque endroit du territoire des Pays-Bas, est déjà interdite. En outre, l'expédition de viande fraîche et de produits de viande, de lait et de produits du lait ainsi que d'autres produits animaux provenant de ces espèces, à partir des Pays-Bas (provinces de Groningue, de Frise, de Drenthe, de Hollande septentrionnale, de Flevoland, d'Overijssel, de Gueldre, d'Utrecht, de Hollande méridionale, de Limbourg, de Brabant septentrional et de Zélande) est interdite sauf si ces produits ont subi un traitement approprié. Les véhicules servant au transport d'animaux et de lait doivent être désinfectés. Commentant l'apparition de ce dernier foyer de fièvre aphteuse en Frise, le commissaire David Byrne a déclaré: "C'est un événement déplorable qui fait peser de nouvelles pressions sur l'ensemble des agriculteurs. Tous ceux qui sont concernés, les agriculteurs eux-mêmes comme les pouvoirs publics des États membres, doivent rester vigilants et appliquer rigoureusement la législation communautaire et les meilleures pratiques vétérinaires. Tout le monde doit apporter son soutien à la politique de la Communauté en vue d'éradiquer complètement cette maladie."

L'émergence d'un foyer de fièvre aphteuse dans une exploitation agricole située dans la province de Frise a été confirmée aujourd'hui aux Pays-Bas. Des zones de protection et de surveillance avaient déjà été délimitées autour de cette exploitation.

L'interdiction des mouvements d'animaux a été renforcée aujourd'hui aux Pays-Bas. Une interdiction totale frappant les mouvements d'animaux, les véhicules de transport d'animaux et d'autres produits tels que le fumier est déjà mise en place. La collecte du lait ne peut s'effectuer qu'en respectant des consignes strictes en matière de nettoyage et de désinfection, et uniquement en dehors des zones de protection et de surveillance.

La Commission a cependant décidé aujourd'hui d'adopter des mesures communautaires de protection provisoires supplémentaires.

En particulier, les mesures suivantes sont prises:

- tout mouvement d'animaux sensibles (bovins, ovins, caprins et porcins ainsi que d'autres biongulés) et de leurs produits germinaux est interdit à partir des Pays-Bas vers d'autres États membres et pays tiers;

- les restrictions qui s'appliquent à l'expédition vers d'autres États membres et pays tiers, de produits, notamment de viande fraîche et de produits de viande, de lait et de produits du lait, de cuirs et peaux et d'autres produits animaux provenant de ces mêmes espèces sont étendues à l'ensemble du territoire néerlandais.

La Commission surveille activement la situation en étroite collaboration avec les autorités vétérinaires des Pays-Bas et des États membres. La situation sera réexaminée lors d'une réunion spéciale du Comité vétérinaire permanent le 19 avril 2001. David Byrne, le commissaire responsable de la santé et de la protection du consommateur, se rendra aux Pays-Bas le mercredi 18 avril 2001 à l'invitation de M. Brinkhorst, le ministre de l'agriculture néerlandais.

Publié le 19/04/2001

Top

Press releases
FOOD SAFETY | PUBLIC HEALTH | CONSUMER PROTECTION | DIRECTORATE GENERAL "HEALTH & CONSUMER PROTECTION"

 
lefttranspright

 

  printable version  
Public HealthFood SafetyConsumer Affairs