EUROPA > European Commission > DG Health and Consumer Protection  Contact | AZ-Index | Search | What's New? | Subscribe | Home 
 
left
  slide
right
transtrans
 

de en fr

Santé et protection des consommateurs

Press releases

Bruxelles, le 30 mars 2001

Fièvre aphteuse: vaccination sous certaines conditions d'animaux de zoo

La Commission européenne a invité des experts vétérinaires et des experts d'animaux de zoo à discuter des possibilités de protection d'espèces rares et menacées dans les zoos, et notamment de l'éventualité d'une vaccination en cas de risque grave de contractation de la maladie de la fièvre aphteuse (MFA). Il a été unanimement reconnu qu'il était impératif de mettre en œuvre toute mesure possible de prévention de la maladie indépendamment de l'utilisation de vaccins dans des zones à risque. Les États membres dans lesquels des foyers de MFA se sont déclarés doivent donc mettre en place des plans d'urgence pour protéger les zoos, et notamment procéder à la vaccination si un risque est identifié. Les autres États membres moins exposés au risque doivent maintenir un haut degré de vigilance sur les animaux de zoo. Au cas où un État membre jugerait nécessaire de vacciner des animaux de zoo, la Commission étudierait les conditions de cette opération qu'elle défendrait auprès des institutions internationales compétentes, en particulier auprès de l'OIE et au regard de toute restriction des échanges commerciaux imposée par des pays tiers sur les exportations de la Communauté européenne. Les experts sont d'avis, compte tenu des mesures de sauvegarde appropriées, que les animaux de zoo pourraient être vaccinés sans compromettre l'état de santé des animaux d'un pays dans lequel ces animaux sont dûment tenus sous contrôle.

Des experts se sont réunis aujourd'hui à Bruxelles dans le but d'examiner de quelle manière certaines espèces d'animaux de zoo rares et menacées pourraient être protégées si un foyer de fièvre aphteuse se déclarait, créant une situation d'urgence. Les participants ont reconnu que toutes les mesures possibles devraient être prises pour éviter l'introduction de la maladie et l'obligation conséquente de tuer des espèces menacées pour diverses raisons. En principe, aucun des experts ne s'est déclaré opposé à la vaccination des espèces menacées dans certaines circonstances. Mais ils ont clairement souligné que certaines incertitudes techniques et juridiques en liaison avec la vaccination d'espèces menacées appelaient à une approche prudente de la vaccination de ces animaux.

Il ne faut pas surestimer le risque réel d'introduction de MFA dans les zoos et parcs animaliers. Toutefois, le risque est considérablement plus élevé dans les régions où le bétail est victime de cette maladie. En conséquence, toute mesure de prévention de la maladie devrait être rigoureusement appliquée indépendamment de l'utilisation de vaccins en ces lieux.

Les normes de l'OIE internationalement agréées concernant la santé animale ne concernent pas spécifiquement une situation aussi particulière. Tous les experts ont donc souligné que l'utilisation de vaccins dans un parc animalier ou dans un zoo influerait sur la situation de la MFA dans une région/un pays et que les partenaires commerciaux pourraient ne pas accepter d'importer des animaux vivants et des produits non traités en provenance de cette région ou de ce pays où une vaccination contre la MFA a été pratiquée.

La Commission a écrit à l'OIE pour demander une révision urgente du code de santé animale afin de tenir compte de la situation très particulière liée à l'utilisation de vaccins dans des zoos ou des parcs animaliers. Toutefois, une telle modification des règles doit être approuvée conformément aux règlements et procédures internes de l'OIE. Une réunion préparatoire au cours de laquelle cette question sera abordée est prévue dans un proche avenir.

La question sera à nouveau débattue au cours de la réunion du Comité vétérinaire permanent, mardi prochain.

Publié le 03/04/2001

Top

Press releases
FOOD SAFETY | PUBLIC HEALTH | CONSUMER PROTECTION | DIRECTORATE GENERAL "HEALTH & CONSUMER PROTECTION"

 
lefttranspright

 

  printable version  
Public HealthFood SafetyConsumer Affairs