EUROPA > European Commission > DG Health and Consumer Protection  Contact | AZ-Index | Search | What's New? | Subscribe | Home 
 
left
  slide
right
transtrans
 

de en fr

Santé et protection des consommateurs

Press releases

Bruxelles, le 13 mars 2001

Fièvre aphteuse en France

Le Comité Vétérinaire Permanent (CVP) a rendu aujourd'hui un avis favorable sur une proposition de la Commission de prendre des mesures de protection supplémentaires à la suite de l'apparition d'un foyer de fièvre aphteuse dans le département de Mayenne en France. L'expédition d'animaux vivants des espèces sensibles à la fièvre aphteuse est interdite à partir de toute la France. En plus, l'expédition de viande fraîche et de produits à base de viande, de lait et de produits laitiers et d'autres produits originaires des mêmes espèces à partir des départements Mayenne et Orne est interdite, sauf si ces produits font l'objet d'un traitement approprié. La proposition sera maintenant adoptée par la Commission. Elle est applicable jusqu'au 27 mars et sera réexaminée lors de la réunion du CVP les 20 et 21 mars 2001.

Aujourd'hui, un foyer de fièvre aphteuse a été confirmé dans un élevage de vaches laitières dans le département de Mayenne en France. L'exploitation se trouve à environ 500 mètres d'un élevage qui avait importé des moutons du Royaume-Uni le 16 février, avant la détection de fièvre aphteuse dans ce pays. Une zone de protection et de surveillance avait été établie autour de cette entreprise ainsi qu'autour des autres entreprises en France qui avaient importé des animaux du Royaume-Uni.

Suite à la situation de la maladie au Royaume-Uni, la Commission avait déjà adopté le 8 mars des restrictions de mouvements des animaux sensibles à la fièvre aphteuse dans toute l'Union européenne: l'accès de ces espèces aux marchés d'animaux et aux points de rassemblements est interdite et une immobilisation de ces espèces a été décidée, sauf en vue d'abattages directs et en cas de transferts directs d'exploitation à exploitation, sous réserve de l'autorisation des autorités compétentes.

La Commission et les Etats membres ont toutefois décidé de renforcer les mesures de lutte contre la fièvre aphteuse déjà prises et d'adopter des mesures communautaires de sauvegarde provisoires visant à restreindre encore plus les mouvements des animaux sensibles vivants et des produits qui en sont dérivés en France.

Il s'agit notamment d'interdire l'expédition:

- d'animaux sensibles vivants (espèces bovine, ovine, caprine et porcine et autres biongulés) et de leurs produits germinaux à partir de la France vers d'autres Etats membres et pays tiers;

- de produits, notamment de viande fraîche et de produits à base de viande, de lait et de produits laitiers, de cuirs et de peaux et d'autres produits provenant d'animaux de ces mêmes espèces des départements Mayenne et Orne vers d'autres régions françaises, vers les Etats membres et les pays tiers, sauf si ces produits ont été obtenus avant le 16 février 2001 ou s'ils ont subi des traitements de nature à éliminer tout risque de propagation du virus de la fièvre aphteuse.

La Commission surveille activement l'évolution de la situation avec la collaboration totale des autorités sanitaires vétérinaires des Etats membres. La situation sera réexaminée lors d'une réunion du Comité vétérinaire permanent le 20 et 21 mars 2001.

Publié le 14/03/2001

Top

Press releases
FOOD SAFETY | PUBLIC HEALTH | CONSUMER PROTECTION | DIRECTORATE GENERAL "HEALTH & CONSUMER PROTECTION"

 
lefttranspright

 

  printable version  
Public HealthFood SafetyConsumer Affairs