De quoi s'agit-il?

Le patrimoine culturel de l’Union européenne est une mosaïque riche et diversifiée d’expressions culturelles et créatives, que nous avons hérité des générations précédentes et que nous léguons aux générations futures.

Il comprend les sites naturels, construits et archéologiques, les musées, les monuments et les œuvres d’art, les villes historiques, les œuvres littéraires, musicales et audiovisuelles, ainsi que les connaissances, les pratiques et les traditions des citoyens européens.

Pourquoi agir dans ce domaine?

Le patrimoine culturel enrichit la vie des citoyens, constitue un moteur pour les secteurs de la culture et de la création, et contribue à la création et au développement du capital social de l’Europe.

Il s'agit aussi d'une ressource importante pour la croissance économique, l’emploi et la cohésion sociale, puisqu'il permet de revitaliser des zones urbaines et rurales et de promouvoir le tourisme durable.

Si la politique dans ce domaine relève principalement de la responsabilité des États membres et des autorités régionales et locales, l’Union européenne s’est engagée à préserver et à valoriser le patrimoine culturel de l’Europe à travers un certain nombre d’actions et de programmes.

Le rôle de la Commission

Le rôle de la Commission repose sur l'article 3, paragraphe 3 du traité de Lisbonne, qui dispose: «L'Union respecte la richesse de sa diversité culturelle et linguistique, et veille à la sauvegarde et au développement du patrimoine culturel européen».

Le traité sur le fonctionnement de l'Union européenne confère à la Commission la tâche spécifique de contribuer à l'épanouissement des cultures des États membres dans le respect de leur diversité, tout en «mettant en évidence l'héritage culturel commun» (art. 167 du TFUE).

L'UE a donc pour mission de soutenir et de compléter les actions des États membres en vue de préserver et de promouvoir le patrimoine culturel de l’Europe.

La Commission a élaboré un certain nombre de programmes et de politiques dans ce domaine, tout en soutenant et en encourageant la collaboration entre les États membres et les acteurs concernés.

Initiatives en cours

Le patrimoine culturel européen bénéficie d’une série de politiques, de programmes et de financements de l’UE. De 2007 à 2013, le Fonds européen de développement régional a investi 3,2 milliards d’euros dans le patrimoine; le Fonds européen agricole pour le développement rural a consacré 1,2 milliard d'euros au patrimoine rural, tandis que le 7e programme-cadre a financé la recherche dans le domaine du patrimoine à hauteur de quelque 100 millions d’euros.

Trois actions de l’UE concernent spécifiquement le patrimoine culturel: les journées européennes du patrimoine, le prix du patrimoine culturel de l'UE et le label du patrimoine européen. En outre, le patrimoine occupe une place de plus en plus importante dans d'autres politiques de l’UE, telles que les évaluations des incidences sur l'environnement et les aides d'État.

En mai 2014, les ministres de la culture de l'UE ont appelé à «intégrer le patrimoine culturel dans les politiques nationales et européennes» et à «définir une approche stratégique de ce patrimoine».

En réponse, la Commission a adopté en juillet 2014 la communication intitulée: «Vers une approche intégrée du patrimoine culturel européen». Voir également le communiqué de presse. Pour en savoir plus sur les possibilités offertes par ces programmes, voir le bilan .

Les États membres continuent à collaborer dans le domaine du patrimoine culturel dans le cadre du Conseil des ministres de l'éducation, de la jeunesse, de la culture et du sport et de la méthode ouverte de coordination . Ils s'appuient sur les travaux importants entrepris dans ce domaine par les présidences belge, lituanienne, grecque et italienne de l'Union européenne.