Chemin de navigation

Pour favoriser l’emploi, la Commission propose d’investir plus dans l’éducation, la jeunesse et la créativité

Dans le contexte de sa stratégie pour l’emploi, la Commission européenne entend doubler ou presque le nombre de jeunes, d’enseignants et de chercheurs qui obtiennent une bourse de l’Union pour étudier ou se former à l’étranger; ils sont actuellement quelque 400 000 chaque année. Cet accroissement est l’un des objectifs premiers que la Commission avait à l’esprit en prévoyant une hausse considérable des fonds de l’Union destinés à l’éducation, à la jeunesse et à la créativité dans ses propositions budgétaires pour 2014-2020. Pour répondre aux besoins du marché du travail de demain et lutter contre la pauvreté, il est indispensable d’améliorer l’éducation et la formation et d’aider les citoyens à acquérir les bonnes compétences.

La Commission propose, notamment, un nouveau programme pour l’éducation, la formation et la jeunesse doté de 15,2 milliards d’euros (+ 73 %) sur sept ans. Ce programme permettrait de financer un plus grand nombre de bourses d’études et de formation et d’aider à la modernisation des systèmes éducatifs, à l’intensification de la coopération transnationale entre établissements d’enseignement et à la mise en chantier de réformes dans le secteur. Il s’agit, à l’intérieur du budget proposé, de l’augmentation la plus forte; elle atteste la volonté d’investir prioritairement dans la connaissance pour l’Europe de demain.

L’Institut européen d’innovation et de technologie et les Actions Marie Curie, conçus pour aider les chercheurs à acquérir des compétences, à se former et à progresser dans leur carrière, seront partie intégrante de la nouvelle stratégie de l’Union en matière de recherche et d’innovation, «Horizon 2020», que la Commission propose de doter de 80 milliards d’euros (+ 46 %). Il s’agira de stimuler la compétitivité de l’Europe sur la scène internationale et de contribuer à la création d’emplois et d’idées porteurs d’avenir.

La commissaire européenne à l’éducation, à la culture, au multilinguisme et à la jeunesse, Mme Androulla Vassiliou, s’exprimant à l’occasion de la parution d’un rapport sur la politique contre l’illettrisme, a déclaré : "Ce budget est une excellente nouvelle pour les acteurs de l’éducation, de la création et de l’innovation, particuliers et organisations confondus. Investir dans ces domaines est l’une des meilleures mesures que l’on puisse prendre en faveur de l’économie et de l’emploi de l’Europe de demain. Nous voudrions que plus de gens profitent de l’occasion qui leur est offerte d’étudier, de travailler ou de faire du bénévolat à l’étranger, parce que cette expérience est d’une valeur inestimable pour le développement de leurs compétences comme pour leurs perspectives d’emploi. Nous accordons la priorité aux mesures qui apportent une valeur ajoutée et contribuent à la concrétisation des objectifs de la stratégie "Europe 2020" pour une croissance intelligente, durable et inclusive."

Pour en savoir plus