Chemin de navigation

What's new?

Did you know that 2013 is the European Year of Citizens? Read more ...

 
Partenaires commerciaux

Que l’on parle de « commerce » ou d’« échanges internationaux », les importations et les exportations représentent l’essentiel des échanges entre l’UE et le monde extérieur.

Partenaires commerciaux

L’Union européenne est une véritable puissance commerciale, mais que cela signifie-t-il concrètement pour chacun de nous ? En fait, sans le commerce international les prix seraient plus élevés et la diversité des produits auxquels nous aurions accès serait plus limitée. Par exemple, pour une paire de jeans, le coton pousse au Mali, est tissé en Egypte, teint avec de l’indigo en provenance d’Inde et assemblé au Bangladesh, à partir d’un patron créé par un créateur européen. Et tout ça pour un seul type de vêtement…

En 2011, l'UE a exporté l'équivalent en marchandises de 2 130 milliards d'euros, chiffre impressionnant qui n'est dépassé que de peu par le montant de ses importations: 2 182 milliards d'euros. En réalité, l'Europe est le plus grand exportateur de marchandises et de services au monde, ses principaux partenaires commerciaux étant les États Unis, la Chine et la Russie. De plus, l'UE est le plus grand marché d'exportation pour plus d'une centaine de pays.

Le saviez-vous ?
Ensemble, les 27 pays de l’Europe représentent 18,6 % des importations et exportations mondiales, mais seulement 7 % de la population sur Terre.

Les avantages du commerce

L’idée même du commerce est fondée sur le principe simple qui veut que chaque pays se consacre à ce qu’il sait bien faire. Un pays ne doit pas nécessairement être le meilleur dans un domaine de production. Il lui suffit d'être relativement meilleur que les autres dans ce domaine pour en faire sa spécialité et répondre à ses autres besoins grâce au commerce. C’est ce que l’on appelle un avantage comparatif, qui profite à tous les partenaires commerciaux.

De ce point de vue, le commerce international est bénéfique pour tous les pays qui y participent, alors que ceux qui ont tendance à fermer leurs portes au monde extérieur se retrouvent perdants. En signant des accords prévoyant la réduction des droits de douane et autres barrières commerciales, l’UE cherche à ouvrir de nouveaux marchés aux entreprises européennes et ainsi contribuer à créer des emplois et stimuler la croissance.

Au delà de l'échange de marchandises et de services, le commerce est intimement lié aux flux monétaires internationaux, qui stimulent la croissance et le développement. En 2011, l'UE a investi plus de 360 milliards d'euros dans le reste du monde, alors que les autres pays ont investi plus de 225 milliards d'euros en Europe.

Travailler ensemble

Les 27 pays membres de l’UE partagent non seulement un marché unique et une seule frontière extérieure, mais aussi une politique commerciale unique. Les États européens participent collectivement aux négociations et sont représentés par le Commissaire européen pour le commerce auprès de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et des différents partenaires commerciaux. Parce qu’ils travaillent ensemble, les pays de l’UE représentent une force suffisamment importante pour modeler un système de commerce international ouvert fondé sur des règles justes, et pour faire en sorte que ces règles soient respectées.

En plus du rôle essentiel qu’elle joue à l’OMC, la Commission européenne oeuvre directement avec les partenaires commerciaux de l’Europe pour éliminer les problèmes rencontrés par les exportateurs, créer de nouvelles opportunités pour les investissements européens et réduire la contrefaçon et le piratage des marchandises européennes. Le Parlement européen joue également un rôle important dans la politique commerciale, pour veiller à ce que les préoccupations des consommateurs soient intégrées aux négociations.

Jouer selon les règles
Le commerce international est une chose tellement importante que 153 pays sont devenus membres de l’OMC. Cette organisation établit les règles du commerce et joue le rôle d’arbitre si un pays pense qu’un autre État n’a pas respecté ces règles.

Commerce durable

Les politiques commerciales de l’UE ne sont pas uniquement axées sur la création d’emploi et la croissance économique en Europe ; elles visent aussi à aider les pays en développement à sortir de la pauvreté grâce au commerce. L’Europe a donc ouvert ses marchés aux importations en provenance des pays les plus pauvres et aide ces pays à tirer d’avantage parti des opportunités qu’offre le commerce.

Parallèlement à ces échanges commerciaux, l’UE renforce également les efforts internationaux menés en faveur de la protection de l’environnement, contre le réchauffement climatique, pour l’amélioration des conditions de travail et pour garantir que les produits que nous achetons et que nous vendons respectent les normes les plus strictes en matière de santé et de sécurité.

Beyond bordersJ’aime savoir ce que j’achète et d’où cela vient, et j’essaie d’éviter les contrefaçons. Quant à la nourriture, c’est très important de savoir d’où elle vient. - Valentina, 18 ans, Belgique.
Stimuler les échanges commerciaux avec les pays andins
Avant de conclure des accords commerciaux avec d'autres pays, l'UE réalise des études afin de déterminer les potentielles conséquences sociales et environnementales: quelles sont les retombées d'une croissance des échanges et des investissements sur les recettes fiscales, l'emploi, l'utilisation du sol? L'UE a ainsi ordonné la conduite d'une étude indépendante sur ces questions dans le cadre des négociations avec la Colombie et le Pérou.