Qu'est-ce que Picasso, McCartney, Einstein et Erasmus ont en commun?

Chemin de navigation

Qu'est-ce que Picasso, McCartney, Einstein et Erasmus ont en commun?

À 25 ans, Picasso était à l'apogée de sa «période bleue», McCartney composait «Yesterday» et Einstein développait la théorie de la relativité. Aujourd'hui, après un quart de siècle d'existence, le programme Erasmus atteint un taux de participation record, avec plus de 230 000 étudiants.

C'est avec cette comparaison que le ministre danois de l'éducation, Morten Østergaard, a ouvert la conférence célébrant le 25e anniversaire du programme Erasmus English (en) , les 8 et 9 mai 2012, à Copenhague.

Dans son allocution d'ouverture, la Princesse Marie du Danemark a déclaré qu'elle avait toujours été impressionnée par l'énergie et l'enthousiasme manifestés par les étudiants ayant effectué une partie de leurs études à l'étranger. Ayant elle-même étudié à l'étranger, cette expérience lui a permis de nouer des amitiés durables et d'acquérir des compétences qui ont façonné sa personnalité.

Androulla Vassiliou a rappelé qu'il y a 25 ans, l'Europe était encore divisée en deux blocs distincts. Depuis, Erasmus a contribué à rapprocher les pays et les peuples. Elle a ajouté que nous avions plus que jamais besoin de jeunes bien formés, car c'est le seul moyen d'assurer la croissance et l'emploi dans l'UE de demain. Le cap des trois millions d'étudiants Erasmus pourrait être atteint d'ici à la fin 2013. La stratégie Europe 2020 vise à investir davantage dans les qualifications et les compétences. Le nouveau programme Erasmus pour tous contribue à réaliser cet objectif en offrant à 5 millions de personnes la possibilité d'étudier à l'étranger. L'enjeu consiste, comme l'a rappelé la commissaire, à faire en sorte que l'offre en matière d'éducation et de formation corresponde à la demande sur le marché du travail.

Morton Østergaard, ministre danois de la recherche, de l'innovation et de l'enseignement supérieur (à droite), et Androulla Vassiliou, commissaire chargée de l'éducation, de la culture, du multilinguisme et de la jeunesse (au centre), lors de la cérémonie de remise des labels ECTSLors de la conférence Erasmus, 72 universités de 17 pays ont été récompensées pour les excellents résultats obtenus en matière de reconnaissance et de transférabilité des crédits. 66 ambassadeurs Erasmus (un étudiant et un membre de l'enseignement supérieur de chaque pays participant) ont présenté le «Manifeste Erasmus », qui contient des propositions pour améliorer le programme. Ce manifeste propose notamment d'intensifier la coopération entre les universités et les entreprises en renforçant les échanges entre étudiants et membres du personnel et en assurant une meilleure reconnaissance des stages effectués par les étudiants à l'étranger. Autre proposition phare du manifeste: Erasmus devrait à l'avenir s'adresser à un public plus large en consacrant davantage de ressources aux groupes actuellement sous-représentés. De plus, le programme devrait être ouvert au delà des frontières de l'Europe et soutenir des professeurs et des étudiants du monde entier afin d'aider les universités européennes à attirer les individus les plus talentueux.

La conférence s'est clôturée sur le message suivant: il faut encore plus d'Erasmus. Les discussions sur l'avenir du programme ont déjà commencé, et les nombreuses propositions intéressantes formulées à Copenhague garantiront sans nul doute son succès pour les 25 années à venir.

Lauréats des labels ECTS et supplément au diplôme


En savoir plus

Dernière mise à jour : 13/06/2012 |  Haut de la page