«L'union fait la force, la discorde expose à la défaite», rappelle M. Šefčovič aux parlements nationaux

«L'union fait la force, la discorde expose à la défaite», rappelle M. Šefčovič aux parlements nationaux

Les élections du Parlement européen se tiendront en mai, soit dans quatre mois à peine. L'Union européenne doit renouer le contact avec ses citoyens, leur rappeler ce qu'elle leur apporte réellement et retrouver leur confiance, a déclaré le 27 janvier Maroš Šefčovič, vice-président de la Commission européenne, devant des parlementaires des 28 États membres. Lors de la conférence biannuelle des présidents des commissions des affaires européennes des parlements nationaux, organisée cette fois à Athènes, dans le cadre de la présidence grecque, M. Šefčovič s'est inspiré des sages paroles d'Ésope, grand auteur de fables de la Grèce antique, pour souligner son message.

«Autant l'union fait la force, autant la discorde expose à une prompte défaite», écrivait Ésope. Cette maxime trouve encore tout son sens dans l'UE. M. Šefčovič a mis en garde contre la tentation croissante d'accuser l'Europe de tous les maux, tout en présentant ses avantages comme des réussites nationales, en oubliant que les décisions difficiles prises à l'échelon européen sont prises collectivement par les institutions, dont font partie les États membres.

La plus grande  crise de l'Europe n'est ni économique, ni financière, a averti M. Šefčovič: c'est une crise de confiance. L'Europe semble lointaine et détachée de la réalité, lente à réagir, trop bureaucratique et pas assez démocratique.

Toute personne associée de près ou de loin à l'élaboration des politiques européennes se doit d'aborder ces questions, a-t-il exhorté, tant au sein des institutions à Bruxelles qu'au niveau des pouvoirs publics nationaux, régionaux et locaux dans les États membres.

Les élections européennes de mai constituent une excellente occasion de commencer à remettre les pendules à l'heure, en expliquant sans fard ce que fait l'UE, comment elle le fait, et qui bénéficie de son action, ainsi que de répéter l'engagement de toutes les institutions nationales et européennes à travailler ensemble pour le bien des citoyens européens.

Dernière mise à jour : 22/10/2014 |  Haut de la page