Le secteur public a tourné la crise à son avantage

Le secteur public a tourné la crise à son avantage

La crise financière a eu d'importantes répercussions sur le secteur public européen, en resserrant les crédits et en menaçant les emplois et les services. Mais pour de nombreux pouvoirs publics, les changements qu'elle a induits ont été l'occasion d'améliorer leur façon de travailler, a expliqué le vice-président Šefčovič, le 9 décembre.

Discours lors de la conférence sur la gestion du secteur public en temps de crise organisée par l'Université catholique de Louvain dans le cadre du projet COCOPS (Coordinating for Cohesion in the Public Sector of the Future), financé par la Commission européenne. Le vice-président Šefčovič a évoqué les nombreuses mesures novatrices prises par les pouvoirs publics en réponse à la crise.

Outre les divers projets de l'UE destinés à aider le secteur public, tel que PEPPOL, qui vise à interconnecter les systèmes nationaux de passation de marchés publics en ligne ou le système de facturation électronique ePrior, le vice-président Šefčovič a également évoqué les nombreuses initiatives entreprises au niveau national, régional ou local pour permettre au secteur public de faire plus avec moins. 

Il a également évoqué les mesures prises par la Commission et par l'ensemble du service public pour s'adapter à la réalité de la crise financière, en adoptant ses propres réformes et des réductions de coûts qui entreront pour la plupart en vigueur en  2014.

Discours: Gérer le secteur public en temps de crise [EN]

Dernière mise à jour : 22/10/2014 |  Haut de la page