Dans les régions frontalières, la coopération n'est pas un vain mot

Dans les régions frontalières, la coopération n'est pas un vain mot

Coopérer par delà les frontières pour trouver ensemble des solutions à des problèmes communs: voilà la parfaite illustration de la solidarité et de l'unité en Europe, a déclaré le vice-président Maroš Šefčovič aux présidents de régions et aux responsables politiques présents à la conférence organisée en Autriche par l'Institut des régions d'Europe, le 14 octobre.

S'exprimant devant un public représentant 17 régions de l'UE et hors UE, M. Šefčovič a déclaré que la coopération transfrontière constituait un cadre indispensable pour stimuler la croissance économique et la prospérité dans les régions frontalières de l'Union.

Il a souligné l'importance durable de la politique de cohésion, qui représente, avec 322 milliards d'euros pour 2014-2020, la plus grosse part du budget de l'UE pour les sept années à venir, et qui permet de combler les écarts économiques et géographiques existant entre les différentes régions d'Europe.

Au cours des dix dernières années, le Fonds de cohésion a permis de créer un million d'emplois et de soutenir plus de 800 000 PME. Tous les ans, grâce à lui, plus de 10 millions de personnes suivent une formation professionnelle. Il a également aidé à financer la construction de 5 000 km d'autoroutes et de 8 000 km de voies ferrées, rapprochant ainsi les régions les plus éloignées d'Europe.

Autrefois, on considérait que les frontières empêchaient la croissance; aujourd'hui on peut et on doit les voir comme un moteur de développement économique et de prospérité. Grâce à des programmes européens de regroupement de macro-régions qui visent à regrouper les régions situées le long du Danube, par exemple, ou aux groupements européens de coopération territoriale, qui permettent aux régions de définir leurs propres programmes de développement et de demander une aide de l'UE, les régions frontalières de l'Union sont en train de supprimer les obstacles géographiques, culturels, linguistiques et politiques qui les ont empêchées pendant si longtemps de se développer.

Dernière mise à jour : 22/10/2014 |  Haut de la page