Membre de la Commission européenne - Maroš Sefcovic - Relations interinstitutionnelles et administration

Membre de la Commission européenne - Maroš Sefcovic - Relations interinstitutionnelles et administration

Membre de la Commission européenne - Maroš Sefcovic - Relations interinstitutionnelles et administration

Mieux informer pour garantir le succès des prochaines élections européennes

Mieux informer pour garantir le succès des prochaines élections européennes

Les élections européennes qui se tiendront l'année prochaine permettront aux citoyens de donner leur avis sur l'orientation future de l'UE, a déclaré le vice-président Maroš Šefčovič le 10 septembre, à la suite du lancement officiel de la campagne électorale 2014 à Strasbourg.

«Les élections européennes de 2014 seront les premières depuis l'entrée en vigueur du traité de Lisbonne, qui a renforcé le rôle des députés européens dans le processus d'élaboration des politiques de l'UE. À ce titre, elles constitueront un véritable test de la confiance des Européens dans la capacité de l'Europe à résoudre ses problèmes actuels et à ouvrir la voie à un avenir meilleur pour chacun de nous», a-t-il ajouté.

«En tant que commissaire chargé des relations avec le Parlement européen, je suis parfaitement conscient de l'importance du rôle des députés européens dans l'élaboration des politiques de l'UE. De plus, étant la seule institution dont les membres sont directement élus par les citoyens, le Parlement européen contribue à renforcer la légitimité et la transparence de l'action de l'UE.» 

Le vice-président Šefčovič a salué la campagne d'information lancée par le Parlement, qui complète les mesures proposées par la Commission pour intéresser davantage les citoyens à ces élections.  

En mars, le vice-président Šefčovič et la vice-présidente Viviane Reding avaient présenté une recommandation selon laquelle les partis politiques devraient désigner leur candidat au poste de président de la Commission lors des prochaines élections européennes, dans le but d'accroître la participation des électeurs.  

Selon un sondage Eurobaromètre (datant également de mars 2013), 84 % des personnes interrogées estiment que la participation aux élections européennes serait plus forte si elles étaient mieux informées au sujet de l’impact de l’UE sur leur vie quotidienne, des programmes des partis au Parlement et des élections elles-mêmes. 73 % considèrent qu’une meilleure information sur les affiliations politiques des candidats au niveau européen encouragerait les gens à voter, et 62 % estiment que la désignation par les partis de candidats au poste de président de la Commission et le choix d’un jour unique pour le scrutin contribueraient à renforcer la participation au vote. 

Le vice-président Šefčovič a également proposé de renforcer le rôle des partis politiques européens, en leur accordant pour la première fois un véritable statut juridique européen et en les aidant à afficher l'affiliation des partis politiques nationaux au niveau européen lors de la campagne.  

L'importance du rôle joué par les députés européens faisait partie des thèmes abordés dans le discours sur l'état de l'Union 2013 que le président de la Commission, José Manuel Barroso, a prononcé à Strasbourg le 11 septembre. «Pour l’Europe, la reprise est en vue…Si nous en sommes là aujourd’hui, c’est parce que nous avons agi avec la résolution nécessaire pour adapter notre vision politique et sa mise en œuvre concrète aux leçons que nous avons su tirer de la crise. Et quand je dis «nous», je pense réellement «nous»: il s’est réellement agi d’un effort conjoint. Vous-mêmes, au sein de cette Assemblée, avez, à chaque étape, joué un rôle décisif, en accomplissant un travail législatif parmi les plus impressionnants jamais observés. Je pense personnellement que les citoyens européens ne le savent pas assez, et que vos mérites doivent être reconnus davantage.»

Dernière mise à jour : 24/09/2013 |  Haut de la page