La Croatie: «le pays le mieux préparé» à l'adhésion à l'UE

Vice-President Maroš Šefčovič

La Croatie est probablement le pays le mieux préparé de tous ceux qui ont adhéré à l'Union européenne ces dernières années, selon Maroš Šefčovič, vice-président de la Commission, qui s'est rendu dans le pays pour une visite officielle juste deux semaines avant que la Croatie ne devienne le 28e État membre de l'Union.

Lors d'une série de réunions avec des responsables politiques et des citoyens croates, M. Šefčovič a déclaré que les derniers élargissements avaient placé la barre tellement haut pour les pays candidats que la Croatie avait probablement dû en faire davantage que n'importe quel autre État membre de l'Union pour pouvoir adhérer à celle-ci. «Je pense que vous commencerez à fonctionner comme un État membre bien plus rapidement et plus facilement que la plupart des pays qui ont adhéré en 2004 et après», a-t-il déclaré.

Il a souligné également que le chemin de la Croatie vers l'adhésion était remarquable compte tenu des conséquences dévastatrices de la guerre dans l'ex-Yougoslavie au début des années 1990. Selon lui, la perspective d'une adhésion à l'Union européenne a contribué à soutenir l'évolution politique de la Croatie au cours des 20 dernières années. La Croatie devrait servir d'exemple pour d'autres pays des Balkans occidentaux aspirant à l'adhésion, a-t-il ajouté.

Pendant les deux jours de sa visite, M. Šefčovič s'est entretenu avec de nombreux hauts responsables croates, dont le Premier ministre Zoran Milanovic et Vesna Pusic, vice-Premier ministre et ministre aux affaires européennes, avec laquelle il s'est entretenu de l'impact concret de l'adhésion de la Croatie, y compris la nécessité de recruter des fonctionnaires croates pour toutes les institutions. Quelque 249 fonctionnaires croates de tous niveaux devraient être recrutés au cours des cinq prochaines années.

Il a également rencontré le commissaire croate, Neven Mimica, dont la désignation a été approuvée cette semaine par le Parlement européen, et l'a félicité pour son nouveau rôle en tant que commissaire chargé du portefeuille important de la protection des consommateurs. À l'occasion de sa rencontre avec Josip Leko, président du Parlement croate, il a abordé le rôle clé des parlements nationaux dans la politique européenne, en prévision d'une réunion avec des membres des commissions de l'Union européenne et des affaires étrangères du Parlement croate et les députés européens croates récemment élus.

Dernière mise à jour : 21/10/2014 |  Haut de la page