Membre de la Commission européenne - Maroš Sefcovic - Relations interinstitutionnelles et administration

Membre de la Commission européenne - Maroš Sefcovic - Relations interinstitutionnelles et administration

Membre de la Commission européenne - Maroš Sefcovic - Relations interinstitutionnelles et administration

«L'Holocauste ne doit jamais être oublié»

L'avenir de l'Europe réside dans la paix et la coopération, mais il ne faut en aucun cas oublier les tragédies et les conflits du passé. Tel est le message qu'a fait passer Maroš Šefčovič, vice‑président de la Commission européenne, à l'occasion de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste, le 27 janvier.

S'adressant au Parlement européen lors de la réunion organisée dans ce cadre, M. Šefčovič a déclaré qu'«aucun chapitre de l'histoire de l'humanité n'était aussi sombre que celui de l'Holocauste» et qu'il était encore impossible aujourd'hui de comprendre ce qui avait pu pousser les gens à agir de la sorte à cette époque.

Il a cependant ajouté que l'Holocauste avait aussi permis de «révéler le meilleur dans l'être humain. Sa capacité de résistance et d'espoir, de pardon et de réconciliation», les fondements essentiels sur lesquels repose aujourd'hui le projet européen.

La cérémonie a également permis d'inaugurer une salle du Parlement européen consacrée à Raoul Wallenberg, le diplomate suédois qui a sauvé la vie de dizaines de milliers de Juifs polonais avant d'être arrêté puis déporté par les Soviétiques à la fin de la guerre.

«Les circonstances qui entourent son arrestation, son emprisonnement et sa mort, qui restent aujourd'hui encore mystérieuses, nous rappellent que l'Holocauste a continué de provoquer des souffrances bien après la fin de la Seconde Guerre mondiale», a déclaré M. Šefčovič. «Voilà pourquoi l'Holocauste ne doit jamais être oublié. L'épisode le plus atroce de l'histoire de l'humanité ne peut disparaître des mémoires, afin que les horreurs de cette période ne se reproduisent jamais.»

Dernière mise à jour : 01/02/2013 |  Haut de la page