Membre de la Commission européenne - Maroš Sefcovic - Relations interinstitutionnelles et administration

Membre de la Commission européenne - Maroš Sefcovic - Relations interinstitutionnelles et administration

Membre de la Commission européenne - Maroš Sefcovic - Relations interinstitutionnelles et administration

Les parlements ont un rôle essentiel à jouer dans l'avenir de l'Europe

Key role for parliaments in future of Europe

Nous avons besoin d'une nouvelle approche de la démocratie participative pour bâtir une Europe plus forte, plus sûre et plus unie, a déclaré lundi le vice-président Maroš Šefčovič. 

S'adressant aux représentants des commissions des parlements nationaux chargées des affaires européennes lors de la réunion de la COSAC, il a réitéré son appel à «plus d'Europe», «dans le sens non pas d'une prise de pouvoir de Bruxelles ni d'une attaque sur la souveraineté nationale», mais plutôt d'une «"européanisation" des politiques nationales et d'une approche plus concertée de résolution des problèmes communs».

Selon lui, «plus d'Europe» est plus nécessaire que jamais, au vu des décisions cruciales qui doivent être prises pour faire face aux problèmes actuels de l'Europe. «De grands défis nous attendent — approfondir les réformes au niveau national, renforcer l'union économique et monétaire au niveau européen — et les relever ne sera pas une tâche aisée. Il existe de nombreux domaines dans lesquels l'Union européenne n'est pas du tout unifiée. Remédier à ce problème doit être notre priorité absolue. Nous devons achever l'union économique et monétaire; parallèlement, nous devons créer une union bancaire et budgétaire et mettre en place les mécanismes institutionnels et politiques nécessaires.» 

Les parlements — nationaux et européen — ont un rôle essentiel à jouer en comblant le fossé démocratique perçu en Europe, a déclaré Maroš Šefčovič aux parlementaires réunis à Chypre. «L'assentiment des parlements confère une légitimité démocratique aux politiques que nous menons et aux décisions importantes que nous prenons» a-t-il ajouté. 

Associer plus étroitement les parlements nationaux relevait du bon sens démocratique commun, puisque cela permettait à l'Europe de travailler plus efficacement ou d'ajouter une plus grande valeur démocratique à ses actions. Il a fallu pour cela étendre la méthode communautaire, améliorer le contrôle démocratique des institutions et instruments existants et promouvoir une coopération réelle entre le Parlement européen et les parlements nationaux.

V-P Šefčovič's speech at the COSAC meeting in Nicosia [discours du vice-président Šefčovič lors de la réunion de la COSAC à Nicosie]

Dernière mise à jour : 23/01/2013 |  Haut de la page