A la Une Septembre 2012

Vice-President Maroš Šefčovič
«Une union plus forte qui exploite tout le potentiel des traités»

25/09/2012

L'Europe prendra toutes les mesures nécessaires pour renforcer sa gouvernance économique et renouer avec la croissance, a déclaré mardi Maroš Šefčovič, vice-président de la Commission.  

«Quelles sont les prochaines étapes si nous voulons une Europe plus forte, et jusqu'où pouvons-nous aller? Mon expérience au cours des deux dernières années m'a appris que tout est possible», a-t-il déclaré aux participants à la conférence «Step Up For Europe», organisée à Bruxelles par le Comité économique et social européen.   

«Nous devons agir sans tarder pour stabiliser la zone euro, sortir de la crise, consolider la gouvernance économique et stimuler la croissance et l'emploi. Ce seront les priorités absolues de la Commission pour le reste de son mandat. Tel sera, je le crois, le véritable legs de la Commission actuelle: une union plus forte, qui exploite tout le potentiel des traités», a ajouté M. Šefčovič. 

Il a mis en garde contre la tentation intergouvernementaliste, en soulignant que la méthode communautaire, qui privilégie une action à l'échelle de l'Union, coordonnée par la Commission avec l'appui de tous les États membres, était la seule manière de parvenir à ces objectifs.  

En savoir plus…

L'informatique pour se simplifier la vie – e-Commission 2012-2015

19/09/2012

La stratégie numérique pour l'Europe, élaborée par la Commission, est un programme ambitieux visant à aider les Européens à bénéficier des nombreux avantages des technologies modernes: contenu en ligne, services bancaires et commerce électroniques, etc. Dans le cadre de sa contribution à cette stratégie, la Commission a lancé son propre programme, intitulé «e‑Commission 2012-2015».

En savoir plus…

Élections européennes: un nouveau statut pour les partis politiques

12/09/2012

Un peu moins de deux ans avant les élections du Parlement européen, le président de la Commission, José Manuel Barroso, appelle à l'ouverture d'un débat véritablement paneuropéen sur les questions transnationales, débat qui sera sous-tendu par la proposition de la Commission visant à conférer un statut juridique européen aux partis politiques européens.

Dans son discours annuel sur l'état de l'Union prononcé devant le Parlement européen à Strasbourg, le président Barroso a déclaré: « […] le débat politique semble bien trop souvent se limiter aux partis nationaux. Même lors des élections européennes, le nom des partis politiques européens ne figure pas sur l’urne, on assiste à un débat national entre partis politiques nationaux. C’est pourquoi nous devons revaloriser les partis politiques européens.»

Le président a également ajouté: «Le débat politique paneuropéen pourrait être renforcé si les partis politiques européens présentaient leur candidat au poste de président de la Commission dès les élections du Parlement européen de 2014. […] Il s’agirait d’une mesure importante qui permettrait de donner tout son poids à la possibilité d’un choix européen qu'offrent ces élections. J’invite dès lors tous les partis politiques à s’engager en ce sens et à renforcer ainsi la dimension européenne de ces élections européennes.»

En savoir plus…

Dernière mise à jour : 22/10/2014 |  Haut de la page