La Slovaquie et la stratégie Europe 2020: «un exemple» pour les autres États membres

Maroš Šefčovič

L'engagement de la Slovaquie à atteindre les objectifs de la stratégie Europe 2020 pour la croissance et l'emploi et à suivre les recommandations publiées récemment par la Commission européenne peuvent servir d'exemple au reste de l'UE: c'est le message délivré par le vice-président Šefčovič ce lundi 18 juin. 

Lors d'une conférence sur Europe 2020 organisée en Slovaquie, son pays natal, en présence du Premier ministre Robert Fico, M. Šefčovič a rappelé aux États membres qu'ils ne devaient pas répéter l'erreur commise avec la stratégie de Lisbonne, le précédent programme pour la croissance et l'emploi, dont les objectifs n'ont pas été atteints en l'absence de véritable mise en œuvre au niveau national.  (Son discours)

«Ne retombons pas dans le même piège. Je suis convaincu que ça ne sera pas le cas, car la crise nous a aidés à nous focaliser sur la nécessité d'aller jusqu'au bout des réformes», a-t-il déclaré, en soulignant les récents appels de certains États membres à accompagner l'effort d'austérité de mesures favorisant la croissance. 

Au sujet des recommandations par pays publiées fin mai par la Commission, le vice-président Šefčovič a salué les efforts déployés par la Slovaquie pour améliorer son cadre budgétaire, les régimes de retraite privés, la transparence de son système judiciaire et les procédures de passation des marchés publics.  

Mais il a aussi relevé sept recommandations clés pour la Slovaquie, notamment la nécessité de lutter contre le taux élevé de chômage par différentes mesures, dont l'amélioration des possibilités d'emploi dans le secteur public et l'allègement de la fiscalité sur les bas salaires, afin de rendre le marché du travail plus attractif et de réduire la dépendance à l'égard des prestations sociales.  

La Commission recommande également d'intensifier les efforts de réduction des déficits publics afin qu'ils passent sous la barre des 3 % (objectif que la Slovaquie compte atteindre en 2013), en améliorant le recouvrement de l'impôt et la lutte contre l'évasion fiscale, tout en investissant dans le développement des compétences et en renforçant les dépenses en matière de recherche et de développement.  

M. Šefčovič a félicité les autorités slovaques pour leur réaction positive à ces recommandations et leur engagement à publier des propositions de mise en œuvre des changements recommandés d'ici à la fin juin, et conclu: «J'espère que d'autres États membres suivront la méthode slovaque: un plan d'action concret et un suivi attentif de la mise en œuvre».

Dernière mise à jour : 22/10/2014 |  Haut de la page