Membre de la Commission européenne - Maroš Sefcovic - Relations interinstitutionnelles et administration

Membre de la Commission européenne - Maroš Sefcovic - Relations interinstitutionnelles et administration

Membre de la Commission européenne - Maroš Sefcovic - Relations interinstitutionnelles et administration

M. Šefčovič discute de gouvernance économique et du sommet européen à Berlin

Maroš Šefčovič

Lors d'une journée bien remplie à Berlin ce jeudi, Maroš Šefčovič, vice-président de la Commission européenne, s'est entretenu de la crise actuelle de l'euro avec des députés  et d'autres responsables politiques allemands, en prévision du sommet européen qui aura lieu ce mois-ci.  

Le vice-président a d'abord rencontré M. Nickolaus Meyer-Landrut, conseiller principal d'Angela Merkel sur les questions européennes, avec lequel il a discuté de la préparation du sommet, et convenu qu'il était nécessaire de centrer les débats sur la croissance et l'emploi. 

Il a enchaîné avec un entretien tout aussi fructueux avec les députés Peer Steinbrück et Michael Meister sur la crise de l'euro. M. Steinbrück, ancien ministre allemand des finances et membre du parti SPD, et  M. Meister, porte-parole du CDU pour les questions financières, partagent la détermination de M. Šefčovič de trouver une solution durable à la crise, et sa conviction que l'Allemagne, plus grande économie de la zone euro, a un rôle fondamental à jouer dans ce processus.  

Le commissaire a conclu sa visite à Berlin en assistant à une réunion de la commission des affaires européennes du Bundestag sur le rôle des parlements nationaux et du Parlement européen dans le déroulement du semestre européen. Il a rappelé en particulier que le nouveau système de gouvernance économique convenu avec les États membres aura besoin d'une plus grande participation des parlements pour fonctionner efficacement. 

Il a également décrit les avancées que la Commission estime nécessaires pour contribuer à rétablir la croissance en Europe, comme la création d'emprunts obligataires européens pour le financement de projets, le renforcement de la capacité de prêt de la BEI, l’approfondissement de l’union économique et monétaire et la création d'une union bancaire. Le marché du travail, le secteur financier, l'énergie et les services de garde d'enfants font partie des domaines dans lesquels des réformes efficaces pourraient stimuler la croissance. Enfin, le vice-président a discuté des recommandations à l'Allemagne récemment publiées par la Commission et félicité le pays pour son action efficace en faveur de l'assainissement budgétaire et de la réduction des déficits excessifs.

.

Dernière mise à jour : 23/01/2013 |  Haut de la page