Membre de la Commission européenne - Maroš Sefcovic - Relations interinstitutionnelles et administration

Membre de la Commission européenne - Maroš Sefcovic - Relations interinstitutionnelles et administration

Membre de la Commission européenne - Maroš Sefcovic - Relations interinstitutionnelles et administration

La Commission défend ses propositions budgétaires sur l'agriculture et la cohésion au Conseil «Affaires générales»

Maroš Šefčovič

Les deux principales politiques financées par le budget européen, l'agriculture et la politique régionale, seront les sujets centraux du Conseil «Affaires générales» organisé ce mardi. Maroš Šefčovič, vice-président de la Commission, a rejoint les commissaires Janusz Lewandowski et Johannes Hahn à Luxembourg pour discuter avec les ministres européens des propositions de la Commission.  

Les discussions sur le financement de la politique en faveur de l'agriculture et de la cohésion (également appelée politique régionale) s'inscrivent dans le dialogue actuellement engagé entre les gouvernements nationaux et la Commission concernant le prochain cadre financier pluriannuel, c'est-à-dire le programme quinquennal de financement des politiques de l'UE qui débutera en 2014.

Le vice-président Šefčovič a rappelé les propositions de la Commission dans ces domaines, qui représentent à eux deux la plus grosse part du budget de l'UE. Il a souligné en particulier la volonté de la Commission de lier les dépenses de cohésion aux performances et aux résultats, ainsi que sa décision de subordonner l'aide du Fonds de cohésion au respect de conditions macroéconomiques et de plafonner les financements, afin de renforcer la cohérence entre la politique de cohésion et la stratégie Europe 2020, qui vise à stimuler la croissance.  

En outre, il s'est inquiété du fait que le cadre de négociation fixé par la présidence danoise de l'UE — la «negociation box» définissant les principaux thèmes de discussion— ne reprenne pas les propositions de la Commission, notamment la fixation de dotations minimales du Fonds social européen pour les différentes régions et catégories et la proposition de fournir une aide alimentaire aux plus démunis. 

Dans le domaine agricole, M. Šefčovič a rappelé la volonté de la Commission de réviser la politique agricole commune, afin de mieux tenir compte de l'écologie, de réduire les paiements directs aux agriculteurs et de faciliter les transferts de fonds  entre les deux «piliers» que sont l'agriculture et le développement rural — autant de mesures qu'il espère voir approuvées par les ministres.

Dernière mise à jour : 23/01/2013 |  Haut de la page