Membre de la Commission européenne - Maroš Sefcovic - Relations interinstitutionnelles et administration

Membre de la Commission européenne - Maroš Sefcovic - Relations interinstitutionnelles et administration

Membre de la Commission européenne - Maroš Sefcovic - Relations interinstitutionnelles et administration

LE TRAITE DE LISBONNE, UN AN APRES

Un an après l'entrée en vigueur du traité de Lisbonne, la nouvelle structure institutionnelle a largement prouvé qu'elle constituait un cadre adéquat pour relever les grands défis auxquels l'Union européenne est confrontée, a déclaré le vice-président Maroš Šefčovič à l'occasion d'un discours prononcé à l'Institut universitaire européen de Florence. «Le bilan de l'après-Lisbonne est clairement positif en ce qui concerne la coopération interinstitutionnelle», a-t-il ajouté.

Il a réfuté l'idée selon laquelle l'Union européenne évoluerait vers «l'intergouvernementalisme» et que certaines institutions avaient tiré leur épingle du jeu aux dépens des autres. «L'une des raisons d'être du traité de Lisbonne a toujours été de renforcer l'ensemble des institutions et, ainsi, de renforcer l'Union tout entière», a-t-il rappelé. «Les volets supranationaux et intergouvernementaux continuent de coexister avec bonheur dans l'Union de l'après-Lisbonne, et cette mécanique est un facteur central de sa réussite: le traité préserve l'équilibre délicat entre les diverses approches et institutions.» Le vice-président a ajouté: «La "méthode de l'Union" a clairement été préservée et renforcée». En effet, dans un contexte de crise économique où l'urgence était de mise, les nouvelles dispositions du traité de Lisbonne ont permis à l'Union d'agir rapidement et avec fermeté, en proposant notamment des mesures de gouvernance économique. En se félicitant des progrès rendus possibles par le traité, le vice-président Šefčovič a conclu ainsi: «Toutes nos actions doivent poursuivre une finalité commune: une Union plus efficace et plus démocratique qui suscite le respect sur la scène internationale».

Discours de M. Šefčovič: «The Treaty of Lisbon – One year on Cooperation in a Mature Institutional Framework» 

Pour en savoir plus: Michael Mann: +32.2.299.9780

Dernière mise à jour : 23/01/2013 |  Haut de la page